Mark Foster

Troublantes harmonies

Texte : Florian Obkircher 
Photos : Getty Images

IL a appris à chanter sur Jeff Buckley et a trippé avec les Beatles. Mark Foster dévoile les cinq titres musicaux qui ont influencé sa vie.

Mark Foster a 18 ans lorsqu’il part pour Los Angeles. Ce jeune Américain veut vivre de sa musique. Dure réalité : longtemps, il est serveur dans des bars, il compose aussi quelques jingles publicitaires.

En 2010, avec son groupe Foster The People, il met en ligne, le morceau Pumped Up Kicks sans grande illusion. Pourtant, ce morceau indie pop enjoué devient l’un des morceaux de l’année 2011. Classé 3e au Billboard US, il se vend à cinq millions d’exemplaires. La carrière du groupe est lancée. Leur premier album Torches décroche deux nominations aux Grammys. Aujourd’hui, le trio sort son 2e effort studio, Supermodel. Mark Foster vous parle des morceaux qui l’ont marqué.

The Beach Boys - God Only Knows

« Je découvre ce morceau à la radio pendant mon enfance, et c’est le coup de foudre. Je n’avais jamais entendu des harmonies pareilles. Peu après cette découverte, les Beach Boys passent à Cleveland, c’est mon premier concert. Me retrouver sur scène aux côtés de mon groupe fétiche lors des Grammys 2012 a été le moment le plus fort de ma vie. »

The Beatles - A Day in the Life

« Le meilleur morceau pop de tous les temps. Sobre et profond. Mon passage préféré est quand le morceau au bout de deux minutes se lance de manière inattendue dans une polyphonie orchestrale. Une invitation au voyage que les paroles du morceau prolongent magnifiquement. Les Beatles harmonisent génialement ces deux niveaux. »

Jeff Buckley - Grace

« J’ai 19 ans quand j’entends pour la première fois ce morceau, en version live (Buckley meurt se noie six ans plus tard, en 1997, ndlr). J’en ai pleuré. J’avais la sensation qu’il pressentait sa mort prochaine dans ce morceau. Je l’ai tellement chanté en l’écoutant que Jeff Buckley a été en quelque sorte mon prof de chant. »

Radiohead - Paranoid Android

« Pendant mon adolescence, le clip vidéo de Paranoid Android, un dessin animé insolite, fait sensation sur la chaîne télé américaine MTV. Composé de trois parties comme en musique classique, ce morceau est un chef-d’œuvre. À chaque fois que je l’écoute, j’ai envie d’arrêter la musique, tant Radiohead y atteint la perfection. »  

The Beatles - I Am the Walrus

« Seul un casque permet d’apprécier pleinement toutes les couches sonores psychédéliques et les effets de modulation de la guitare basse. Un effet que j’essaie, sans succès, de reproduire depuis une éternité. Quand j’écoute I Am The Walrus, j’ai l’impression d’être sous LSD, à l’instar du Humpty Dumpty chanté par John Lennon. »

Cliquer pour lire la suite
05/2014 The Red Bulletin France

Article suivant