Coboat

Innovation :
un bureau sur l’océan

Photo : Coboat/Pilar Schacher

Montez sur le Coboat, un cata de coworking écolo inventé par un groupe de travailleurs nomades passionnés de voile. Votre start-up y prendra peut-être le large.
Coboat
Karsten 
Knorr, 48 ans

Il a depuis combiné sa passion de l’eau et sa façon de bosser. 

Après avoir vécu à Sydney pendant 12 ans, Karsten Knorr a commencé une vie nomade, travaillant dans des espaces de coworking.


THE RED BULLETIN : Dans le fond, c’est donc un bureau sur l’eau ?

KARSTEN KNORR : Pas exactement. Le coworking est une culture innovante qui explose partout : travailler dans un environnement avec des gens partageant le même point de vue, où vous pouvez échanger des idées ou créer des choses. À cela, ajoutons l’une de nos passions : la voile. Nous faisons du coworking sur un bateau. Nous voulons parcourir les océans grâce à l’Internet par satellite à haut débit.

Pourquoi un espace flottant ?

Comme beaucoup de bonnes idées, celle-ci est née sur une plage. À l’époque où j’utilisais un espace de coworking en Thaïlande, j’ai rencontré James [Abbott], le propriétaire de cet espace. En discutant de notre amour pour la voile, l’idée nous est venue de combiner ces belles choses. Envie de danser sur les vagues en travaillant ?

Le catamaran

>> La technologie marine par satellite garantit une connexion Internet continue partout.

>> Énergie régénérée par panneaux solaires et exploitation de l’énergie éolienne.

>> Out : les moteurs à carburants fossiles. In : la propulsion électrique écolo.

>> Capacité de 20 passagers sur un espace de vie/job moderne.

Sûrement une folle utopie ?

Cowork barco flotante

 Pas pour la communauté débordante des réseaux sociaux et les fondateurs déterminés. Le bateau est presque construit et des adeptes du coworking des quatre coins du monde sont prêts à embarquer. Il reste encore du travail, bien sûr, mais la date de mise à l’eau approche.

Tout a marché ocmme sur des roulettes ?

Comme le premier voyage de toute start-up, celui-ci a été mouvementé. Les personnes impliquées voulaient des résultats plus rapidement que ce que nous pouvions leur apporter. Garder tout le monde motivé est éprouvant, mais essentiel. Nous avons célébré chaque once de progrès tout en rappelant à chacun le but final. Utiliser cette expérience pour tous nos futurs bénéfices, penser en dehors du bateau, et soutenir le développement de solutions révolutionnaires aux problèmes du monde. 

Qu’est-ce que vous voyez à l’horizon ?

Nous n’allons nulle part. Ce n’est pas une start-up rapide éphémère. Notre but n’est pas lucratif, tout sera réinvesti. Ce projet est plutôt une passion. Au-delà du potentiel évident, le bateau offre tellement plus pour l’avenir en termes de transport écologique. Notre yacht à voile sera le plus grand du monde avec des moteurs électriques. 

Cliquer pour lire la suite
02 2016 The Red Bulletin

Article suivant