AlphaDog

Et l’homme créa la machine

Photo : Robot LS3, avec l’aimable autorisation de Boston Dynamics

Un bon robot est forcément intelligent, non ? Vous aurez bientôt la réponse. 

Les robots cuisinent, nous lavent les cheveux et soignent les malades. Ils pilotent des voitures, aspirent la moquette et éteignent des incendies. Mais leur production est souvent plus coûteuse que l’ensemble des services qu’ils peuvent rendre. Le plus souvent, leur évolution prend donc fin au stade du prototype onéreux.

En d’autres termes, seuls les robots abordables peupleront notre quotidien. Ils seront des auxiliaires efficaces quand ils apprendront à penser par eux-mêmes et à agir « naturellement ». Mais avons-nous envie de ça ? Les robots « intelligents » s’en soucieront-ils ?

Cliquer pour lire la suite
11 2014 THE RED BULLETIN

Article suivant