vinyles top 10

Dix 45 Tours à prix d’or

Photo : Pixabay

La poussière sur vos vieux disques cache peut-être des trésors insoupçonnés. Voici quelques-uns des plus recherchés.

La cote des vinyles décolle plus vite qu’il ne faut de temps pour dire « Martin Shkreli », l’homme qui a payé 1,8 million d’euros pour un exemplaire unique de Once Upon A Time In Shaolin du groupe Wu-Tang Clan.

Qui sait si votre grenier ou celui de vos parents n’abrite pas de telles raretés ? L’an dernier, Ringo Starr cèdait son exemplaire de l’Album Blanc des Beatles (N° 0000001) pour 762 000 euros.

Des disques d’obscurs groupes d’acid folk psychédélique tels que Tinkerbell Fairydust, Open Mind ou encore Trees atteignent des prix sidérants. En hausse aussi, les vinyles de rock progressif, krautrock, reggae et rock indé.

Toujours pas décidé à farfouiller dans votre grenier ? Ces quelques singles parmi les mieux cotés finiront peut-être par vous motiver.

Cliquer pour lire la suite

Erotica de Madonna

Cote : 2 932 euros

La photo de Madonna suçant un orteil est retirée juste avant la sortie du disque en 1992. Son label la juge trop suggestive pour un album grand public. De plus, une photo de Sarah Ferguson alors Duchesse de York, en train de sucer l’orteil d’une personne fait à l’époque la une des journaux britanniques. Contrarier la Duchesse aurait été bien mal venu…

Midsummer Night’s Scene de John’s Children

Cote : 4 692 €

En 1968, Marc Bolan fonde Tyrannosaurus Rex qui deviendra T. Rex avec le batteur Steve Peregrine Took, un groupe folk expérimental. Avant ça il sévissait avec les John’s Children, un des groupes les plus déjantés de la fin des années soixante. Écartés des tournées, certains de leurs disques interdits sur la BBC et l’album Orgasm leur ont valu beaucoup d’inimitiés. 

Spirit In The Night de Bruce Springsteen

Cote : 4 774 €

Il est impossible de coter chaque disque. La valeur dépend in fine du prix que chacun est prêt à payer. Mais comme le premier tirage du second single de Bruce Springsteen n’a jamais atterri dans les bacs des disquaires et que selon le site web, seules deux personnes possèdent les exemplaires existants, leur cote est forcément élevée.

Bohemian Rhapsody de Queen

Cote : 5 865 €

Rares sont ceux qui conservent un carton d’invitation. Vous seriez inspiré de les garder à l’avenir. Un tirage limité de cet énorme succès de Queen a servi de carton d’invitation accompagné entre autres d’allumettes, d’un stylo, d’une place de concert et d’un menu pour la soirée du label. Vous obtiendrez ce prix à condition de présenter toute la panoplie. La version vinyle turquoise est cotée à 4 104 euros.

Kind Hearted Woman Blues de Robert Johnson

Cote : 8 206 €

La valorisation est ici très prudente au vu des tendances actuelles. Les fans de blues, certainement les plus mordus, sont prêts à se saigner pour mettre la main sur ce qui pour eux représente le Graal. Après tout, Robert Johnson a bien vendu son âme au diable. Avec seulement deux photos connues de lui, le mystère qui l’entoure intrigue plus que jamais.

The Quarrymen : les Beatles avant l’heure.

© YouTube // MarianneLily

God Save The Queen des Sex Pistols

Cote : 11 724 €

Au summum de leur dérive provocatrice, les Sex Pistols sortent cet hommage pour le moins polémique à la Reine d’Angleterre qui fête alors ses 25 ans de règne. Le single rapidement retiré par A&M (label du groupe) vaut son pesant d’or. Un exemplaire original dans sa pochette papier kraft avoisine les 9 400 euros. Mais un exemplaire utilisé par McLaren, leur agent, pour leur trouver un nouveau label rapportera bien plus.

Street Fighting Man des Rolling Stones

Cote : 16 231 €

La pochette originale pour la sortie du single aux États-Unis en 1968, avec No Expectations en face B, montre la police contrôlant la foule de manière musclée lors de la convention nationale du parti Démocrate à Chicago la même année. Craignant d’être accusé de mettre de l’huile sur le feu, le label modifie rapidement la jaquette.

Do I Love You? (Indeed I Do) de Frank Wilson

Cote : 17 575 €

Ce 45 Tours sorti de la presse Motown n’est censé exister qu’en deux exemplaires, mais une rumeur persistante affirme que d’autres ont été découverts. Pour l’heure, nul n’a daigné les mettre sur le marché et du coup ce monument de la Northern Soul est une pépite. En 1999, un collectionneur écossais débourse 17 000 € pour un exemplaire. C’était il y a 18 ans…

Love Me Do des Beatles

Côte : 94 321 €

Tout ce qui touche aux Beatles rapporte gros. Pas étonnant donc, que le prix d’une galette de leur premier morceau Love me Do (classé seulement 17e) atteigne la valeur de plusieurs petites voitures. Les exemplaires de démo sur lesquelles le « C » de McCartney a été oublié se négocient entre 5 800 et 14 000 euros.

That’ll Be The Day de The Quarrymen

Cote : 117 153 € (le double selon certains)

Un single de 1958 du groupe qui deviendra les Beatles composé de Paul McCartney, John Lennon, George Harrison, du batteur Colin Hanton et du pianiste John Duff Lowe mais sans Ringo. Les 25 exemplaires reproduits en 1981 par un passionné valent chacun 11 600 €, mais il n’existe qu’un seul original.

Cliquer pour lire la suite
01 2017 The Red Bulletin

Article suivant