Brie Larson

Brie Larson vous donne la clé du bonheur

Texte : Rüdiger Sturm
Photo : MATT IRWIN/TRUNK ARCHIVE

Brie Larson a remporté l’Oscar de la meilleure actrice en février dernier pour son interprétation de Ma dans Room de Lenny Abrahamson. Le plus bel atout de cette artiste californienne : son esprit curieux.   

Nous la connaissions amoureuse de Jonah Hill dans le remake de la série 21 Jump Street. Brie Larson pourrait remporter un Oscar pour son interprétation dans Room de Lenny Abrahamson. L’Américaine de 26 ans, déjà récompensée par un Golden Globe et un Oscar, livre ses pensées.

THE RED BULLETIN : Dans Room, vous incarnez une jeune femme qui a été séquestrée pendant sept ans. Dans la réalité, vous arrive-t-il de penser que vous n’avez plus aucun contrôle sur votre vie ?

BRIE LARSON : Mais pouvons-nous vraiment tout contrôler ? Très rarement. C’est ce que j’ai retenu de mon expérience de tournage en Inde, il y a quelques années. Là-bas, vous n’avez aucune adresse pour vous repérer. Vous tournez en rond pendant deux heures pour trouver une habitation qui se situe seulement un peu plus loin. Puis vous tombez à genoux en arrivant à destination. Et vous vous demandez si vous devez en rire ou en pleurer. J’ai alors compris que le rire me permettait d’être à nouveau moi-même.

Avez-vous le sentiment d’être libre ? 

La plupart du temps oui, mais nous naissons tous avec des chaînes. Cela signifie que nous sommes éduqués d’une certaine manière et vivons dans une société donnée, dans une certaine partie du monde. Cependant, notre curiosité nous pousse à oser de nouvelles choses et à nous débarrasser de ces contraintes. Par ailleurs, sans cet esprit curieux, je n’en serais pas là aujourd’hui et n’aurais pas construit cette carrière. 

Pouvez-vous nous donner un exemple de la manière dont vous avez brisé vos chaînes ?  

Je lis sans cesse des auteurs et penseurs qui m’inspirent. Je connais également un site web extraordinaire brainpickings.org qui publie chaque jour des extraits d’ouvrages de différents artistes. J’aime aussi voyager. En Inde par exemple, les gens se déplacent à un tout autre rythme. Vous devez oublier vos habitudes et vous concentrer sur le moment présent. Cela vous permet de saisir la beauté de l’instant vécu – c’est ce qui me manquait aux USA.   

Room sera dans les salles françaises dès le 9 mars 2016.

© YouTube // FilmsActu

Aimez-vous donc franchir ce genre de limites ?

Cela me fait quand même parfois peur. Je me dis que je préférerais être chez mes parents et devoir n’aller qu’à l’école. La vie serait ainsi plus facile. 

Au plus profond de vous, regrettez-vous votre enfance et cette vie paisible ?

Non, ce n’est pas le cas. Lorsqu’on grandit, on ressent davantage les sentiments de tristesse et de perte. Mais en même temps, l’amour et le bonheur se ressentent plus profondément. C’est ce qui caractérise le passage à l’âge adulte. Et c’est aussi ce qui rend notre tâche, en tant qu’individu, à la fois si difficile et passionnante. Chaque jour, nous devons nous efforcer de mener une vie active.

« EST-CE QUE JE DOIS EN RIRE ou EN PLEURER ? J’AI COMPRIS QUE LE RIRE ME PERMETTAIT D’ÊTRE À NOUVEAU MOI-MÊME. »

Pourquoi ?

Si en vous levant le matin, vous pouvez faire quelque chose de votre vie, c’est tout simplement incroyable. Tous les êtres vivants n’ont pas cette chance. Mon chien me réveille le matin et aboie pour que je lui donne à manger. Et à midi, je dois le promener. Tandis que nous, êtres humains, nous pouvons nous lever quand nous le souhaitons. Nous pouvons conduire et parcourir le monde. Les possibilités sont nombreuses. Cela demande certes un effort non négligeable mais d’un autre côté, nous pouvons nous affranchir d’une multitude de contraintes. 

Vous êtes considérée comme favorite pour l’Oscar de la meilleure actrice cette année. Dans quelle mesure vous sentirez-vous libre lorsqu’assise dans la salle des Oscars, vous attendrez que votre nom soit prononcé ? 

Pour l’instant, c’est quelque chose que je ne peux pas concevoir. Pourtant j’ai une très vive imagination. C’est comme si je parlais du mariage idéal sans avoir même de petit ami. Si je suis nominée, alors j’y penserai… peut-être (interview réalisée avant la parution de la liste officielle des nominations, ndlr).

Cliquer pour lire la suite
02 2016 The Red Bulletin

Article suivant