Dave Bautista, acteur de 007 Spectre

Dave Bautista, le méchant de James Bond

Texte : Rüdiger Sturm
Photo : Dan MacMedan/Contour par Getty Images  

Sextuple champion du monde de catch, il pourchasse James Bond dans Spectre, et est en fait un grand timide. Dave Bautista, ou Batista, nous parle du combat livré pour percer.

THE RED BULLETIN : Monsieur Bautista, êtes-vous accro à l’adrénaline ? 

DAVE BAUTISTA : 
Pourquoi ?   

Vous avez la stature d’un guerrier cyborg, vous pourchassez 007 avec une Jaguar C-X 75… 

À vrai dire, je trouve mon personnage dans Spectre élégant et civilisé. 

Civilisé ? 

Et bien, j’étais par exemple extrêmement prudent avec la Jaguar. Pour ne surtout pas l’endommager. 

Vous êtes donc sextuple champion du monde de catch et du genre réservé. Intéressante combinaison. 

Je vais vous dire : quand j’étais catcheur, j’avais le trac quand je m’avançais vers le rideau. J’étais très timide. 

Voilà à quoi ressemble un homme timide. « Le catch m’aide », déclare Dave Batista, le méchant de James Bond. 

© YouTube // SonyPicturesLatam

« Je ne peux que le conseiller à tous : cherchez une activité pour laquelle vous aurez la passion d’être vraiment bon… »  
Dave Batista

Pourquoi vous exposiez-vous ainsi alors ? 

Par désespoir. Le catch était ma dernière chance de faire quelque chose d’exceptionnel dans ma vie. J’ai grandi dans le ghetto de Washington DC, au milieu de la violence et du crime. J’étais un enfant à problèmes, en échec scolaire, à vingt ans, je bossais dans des night-clubs. Et j’y travaillerais encore si je n’avais pas eu mes deux enfants. Ils ont tout changé. C’est pour eux que j’ai appris à me battre pour un avenir stable. 

Dans quelle mesure ? 

Je me suis demandé dans quoi je pourrais être réellement bon si je m’y consacrais pleinement. Et j’ai pensé au catch.

« … Adonnez-vous à cette activité avec la plus grande cohérence et sortez de votre zone de confort »
Dave Batista

Pourquoi le catch ? 

C’était une conséquence des expériences que j’ai faites au centre de fitness, mon refuge. Là, je n’étais pratiquement au contact que de personnes positives. Et je me sentais bien dans ma peau en faisant de l’haltérophilie. Je ne peux que le conseiller à tous : cherchez une activité pour laquelle vous aurez la passion d’être vraiment bon. Adonnez-vous à cette activité avec la plus grande cohérence et sortez de votre zone de confort. 

Dave Bautista

Un grand timide en quête de reconnaissance : Dave Batista, alias « Drax le Destructeur » dans Les Gardiens de la Galaxie.

© Picturedesk.com

 
Quand est-ce que cela a fonctionné pour vous ? Quand avez-vous réussi à percer ? 

Le chemin a été long. Au début, j’étais un piètre catcheur. Mais je suis obstiné et j’ai appris à dépasser ma timidité. S’il le faut, je me ridiculise. Je prends des risques. Je veux accomplir des choses extraordinaires. 

Vous avez manifestement réussi. Vous êtes non seulement champion de catch, mais également star de cinéma. 

Oui, mais je suis encore paniqué à l’idée d’auditionner pour un rôle. J’ai le physique d’un gorille mais je veux être perçu tel que je suis vraiment : comme un acteur sérieux. 

Qui vous perçoit tel que vous êtes vraiment ?

Ma mère, dans tous les cas. C’est d’ailleurs d’elle que je tiens ma forte détermination et mon grand cœur. Et mon manager. Qui est aussi mon meilleur ami. À chaque fois que j’ai eu un rêve et que les autres pensaient qu’il était impossible, il était le seul à me dire : « Tu peux le faire ! »

TOUS LES SUJETS ACTUELS EN UN CLIN D’ŒIL 

> RECEVEZ LA NEWSLETTER ! <
Cliquer pour lire la suite
11 2015 the red bulletin

Article suivant