Kurt Cobain

En coulisses

Photos : Getty Images

DE L’IDOLE DU GRUNGE à la reine du JAZZ, nous vous présentons cinq très bons films documentaires dédiés à des musiciens exceptonnels.

MONTAGE OF HECK (Brett Morgen, 2014)

Premier film documentaire autorisé par la famille de Kurt Cobain depuis son décès en 1994. Avec des sessions live inédites et des vidéos privées. La productrice exécutive n’est autre que sa fille, Frances Bean. Le film, présenté au festival de Sundance, célébrant le meilleur du cinéma indépendant américain, en début d’année, sera diffusé sur la chaîne américaine HBO en mai.

Fresh Dressed (Sacha Jenkins, 2014)

Des sneakers Adidas au jogging en cuir de Kanye West, ce documentaire produit par Nas revient avec humour sur la mode hip-hop de ces trente dernières années.

Live forever (John Dower, 2003)

Un aperçu hilarant, sarcastique et véridique des années 90, à l’époque de Cool Britannia. Ce documentaire présente des interviews des musiciens de la britpop, de Noel et Liam Gallagher, à Damon Albarn, Jarvis Cocker et beaucoup plus de décrire une époque dans la musique britannique qui ne sera jamais oublié.

Sugar man (Malik Bendjelloul, 2012)

Sixto Rodriguez, musicien inconnu dans son Michigan natal, est traqué par deux fans originaires du Cap, en Afrique du Sud, où il est une célébrité  sur les ondes. Le film entraîne le spectateur dans un voyage émouvant, à la recherche d’une star qui s’ignore, et remporte à juste titre l’Oscar du meilleur documentaire en 2013.

What Happened, Miss Simone? (Liz Garbus, 2014)

La fille de Nina Simone a ouvert à la réalisatrice Liz Garbus des archives audio et vidéo inédites de cette chanteuse afro-américaine unique.

 

Cliquer pour lire la suite
03 2015 The Red Bulletin 

Article suivant