Neil Krug

La playlist des Hurts

Foto (oben): Neil Krug

The Hurts présente leur troisième album, Surrender. The Red Bulletin leur a demandé quelles chansons ont influencé leur parcours musical.

Alors que leurs potes aiment participer à des bastons à la sortie des clubs de Manchester, Theo Hutchcraft et Adam Anderson décident en 2005 de se lancer dans la musique. Quatre ans plus tard, ils lancent Hurts, leur tandem électro-pop aux accents eighties, et leur premier album Happiness s’écoule dans le monde à deux millions d’exemplaires.

Après la sortie de Surrender, leur troisième album studio, le duo dévoile les chansons qui les ont profondément influencés. 

Pharrell Featuring Jay-Z : Frontin

THEO : « Il y a une telle simplicité dans l’écriture des chansons de Pharrell contrebalancée par une approche complexe de la production. Plusieurs fois, nous avons essayé de copier sa technique, c’est impossible. Frontin’ est un excellent et précoce exemple de son son. C’est entraînant et funky, c’est indéniablement Pharrell. Il a marqué l’histoire récente du hip-hop comme aucun autre artiste. »

Chris Isaak : Wicked Game

ADAM : « Nous avons tiré une grande inspiration de cette chanson. Nous avons volé la suite d’accords bon nombre de fois, et personne ne l’a remarqué. C’est aussi l’une des plus belles voix enregistrées que vous entendrez. On dirait que Chris murmure à votre oreille. Et pour couronner le tout, Wicked Game finit sur une affirmation dévastatrice : “Personne n’aime personne.” C’est terriblement sombre ! »

© That ’80s Show // YouTube

Massive Attack : Angel

ADAM : « Pendant longtemps, quand je voulais en mettre plein les yeux aux nanas, Angel était ma référence, parce que ce morceau est incroyablement sexy. On retrouve un peu de ce son dans notre nouvel album. Nous cherchions ce type d’intensité et d’obscurité. Nous l’écoutons systématiquement avant de monter sur scène. L’ingé son la passe pour nous mettre dans l’ambiance, et ça marche. »

© emimusic // YouTube

Prince : Purple Rain

THEO : « Si je ne devais citer qu’une seule de mes chansons préférées, ce serait ce titre de Prince. Ce que Purple Rain a d’incroyable, c’est qu’elle est de mieux en mieux au fur et à mesure de l’écoute. Elle commence avec ces accords brillants, puis le refrain vous emballe, et l’excitation ne cesse de monter. À la fin, vous ne pouvez pas résister à l’envie de chanter en chœur… Whoo-ooh-ooh-ooh ! »

© Casusa Ribeiro // YouTube

The Smiths : There Is A Light That Never Goes Out

THEO : « Quand j’étais ado, je m’identifiais à ces paroles très fortes : “… rouler dans ta voiture, oh, je t’en prie ne me dépose pas à la maison, parce que ce n’est pas ma maison, c’est la leur.” Aujourd’hui, elles me donnent toujours la chair de poule. Ce que j’aimais aussi chez The Smiths, c’est que je ne savais pas quel genre de musique ils écoutaient, parce que la leur était tellement différente. »

© pLusabLe1 // YouTube

TOUS LES SUJETS ACTUELS EN UN CLIN D’ŒIL 

> RECEVEZ LA NEWSLETTER ! <
Cliquer pour lire la suite
12 2015 The Red Bulletin

Article suivant