MB Labs, ganadores de Red Bull Creation

Les nouveaux génies

Texte : Anne Ford
Photo : Hank Pearl

Les collectifs d’inventeurs et d’ingénieurs, c’est fait pour réfléchir. Fort et vite. D’autant plus quand ils sont challengés. Du côté du MB Labs de Chicago, ça fume du cerveau. 

Rapides, mais pas furieux. C’est peutêtre pourquoi, après en avoir terminé avec leur projet pour le Red Bull Creation l’an dernier – une compétition nationale dans laquelle six équipes d’inventeurs ont 72 heures pile poil pour concevoir et fabriquer une invention sur un thème donné –, Bill Fienup et ses partenaires se sont paisiblement installés dans un coin pour boire quelques bières, plutôt que d’aller fanfaronner devant leurs adversaires sous prétexte d’en avoir terminé 90 minutes plus tôt qu’eux. 

Fienup, c’est un grand costaud de 33 ans, une fossette au menton qui scinde en deux son visage impassible ; ingénieur en mécanique, il est connu pour avoir participé à une fête d’Halloween déguisé en Inspecteur Gadget. Et pour parler franchement : « Nous n’avons pas l’habitude de nous moquer des autres, ce n’est pas notre style », tient à préciser Fienup. 

MB Labs

Ce collectif de designers, ingénieurs, entrepreneurs et artistes s’est bâti une solide réputation à travers les États-Unis pour sa capacité à développer des produits sympas, intelligents et qui ont le potentiel
d’améliorer la vie.

Leur style, c’est l’efficacité. L’équipe de Fienup, le MB Labs, a remporté le prix Red Bull Creation (10 000 dollars) pour Autoloop, un instrument qui permet, quels que soient votre âge et votre compétence, de créer de la musique en déplaçant des billes sur une table bardée de capteurs. Pour Greg Needel, le président du jury : « Les juges se sont laissés séduire par leur réinvention de ce qu’un synthétiseur et une table de mixage peuvent être. » Aussi gratifiante que les lauriers de la victoire, la vocation de leur invention les ravit. 

MB Labs

 « Un maker (fabricant, ndlr) est quelqu’un qui réalise quelque chose physiquement. Mais, par nature, ce quelque chose a tendance à être mécanique et technologique. » Bill Fienup

MB Labs fait partie du maker movement, une vague qui gonfle, qui gonfle, jusqu’à devenir un phénomène de notre époque et qui illustre précisément la facette technologique du DIY, le do it yourself. Faites-le vous-même, donc. Dans des termes simples, Bill Fienup -explique : « Un maker (fabricant, ndlr) est quelqu’un qui réalise quelque chose physiquement. Mais, par nature, ce quelque chose a tendance à être mécanique et technologique. » 

Nombre de réalisations de fabricants sont fantaisistes – la faiblesse principale des lance-flammes ou des robots boxeurs – mais, grâce à l’éclosion de Kickstarter et d’autres sites similaires de crowdfunding, les inventeurs dont le projet est cohérent ont la possibilité de devenir de véritables entrepreneurs et, ainsi, d’offrir une fonctionnalité à l’expression de leur génie.  

« Si vous avez une idée pour un projet qui nécessite de la matière, mais que vous n’avez pas l’expertise pour l’exploiter vous-même, nous sommes là »
Josh Billions

Pour MB Labs, centrale de Chicago aux contours fluctuants dont le cœur du générateur est composé de Bill Fienup, de l’ingénieur informatique Josh Billions, de l’artiste des nouveaux médias Harvey Moon et de l’ingénieur électrique Daniel Lindmark, la prochaine étape ne consiste pas à défendre son titre au Red Bull Creation, mais à créer une unité de développement et de production qui fonctionnerait à plein-temps. 

« Si vous avez une idée pour un projet qui nécessite de la matière, mais que vous n’avez pas l’expertise pour l’exploiter vous-même, nous sommes là », assure Billions qui, avec Moon, a lancé le MB Labs en 2011 alors qu’il était encore étudiant à la School of Art Institute de Chicago. « Nous tentons d’ajouter du design ou de la personnalité à tous les objets du quotidien. » 


5 TÊTES CHERCHEUSES   
Voici le collectif MB Labs de Chicago, champions de Red Bull Creation 2013 :

L’équipe du MB Labs s’est employée ces derniers mois à tracer les contours du projet qui devait lui permettre de franchir le cap des qualifications pour l’édition 2014 du Red Bull Creation.

MB Labs

Au travail ! L’édition 2014 du Red Bull Creation se déroulait à Detroit.

L’an dernier, le crew de Chicago s’était qualifié avec Persistence, un générateur de dessins et formes innovant. Cette année, les candidats doivent inventer, mais pas réellement construire, une solution à un besoin spécifique de la communauté. Après moult échanges, griffonnages de bas de page et idées repoussées, Billions, Fienup et leur cohorte de cerveaux ont décidé de proposer le concept suivant : un réseau de petites structures extérieures dotées de panneaux solaires depuis lesquelles les usagers pourraient recharger leur téléphone ou leur tablette, utiliser une connexion Wi-Fi, parcourir sur un écran connecté les informations hyper locales, des offres d’emploi. Le quotidien facilité !

Persistence : un monde idéal selon MB Labs

Cliquer pour lire la suite
09 2014 the red bulletin France

Article suivant