Steve Aoki Bühnenshow

Les rois du dancefloor #2

Photo d’ouverture : Erik Voake

L’activité ­nocturne par ­excellence, c’est le clubbing. Faire la fête, se lâcher, danser jusqu’à en perdre haleine. Les icônes de notre époque, ce sont les DJ’s. Ils ­déterminent les ­tendances, ­remplissent les stades et ­empochent des millions. Qui sont-ils ? Qu’est-ce qui les motivent ? Qu’ont-ils à dire, à nous apprendre ? Deuxième partie : Steve Aoki, DeadMau5, Clavin Harris et Annie Mac.
Steve Aoki
Steve Aoki

Social Media: 7 Mio. Fans auf Facebook
Besitzt: 55 Mio. Dollar (geschätzt)
Auftritte: 143 (2015; 2014 waren es 217)

L’entrepreneur : Steve Aoki

À 18 ans, Aoki organise des shows de punks hardcore et a son propre label. Aujourd’hui, à 37 ans, il possède quatre restaurants, une agence de management de DJ, une ligne de vêtements, et commercialise des casques audio. Ses apparitions dans des films et des séries TV lui ont permis de toucher un autre public.

Son signe distinctif ?
Il a compris le premier qu’un DJ ne doit pas se contenter de mixer mais doit devenir une marque et vendre un style de vie. Comment fait-il pour faire tourner son business, produire de la musique et mixer 217 fois par an (en 2014) ? En étant aussi discipliné qu’un sportif de haut niveau. Aoki est vegan, ne boit pas et fait du sport tous les jours. C’est un DJ d’un nouveau genre : il s’éclate de manière saine.

Ce qu’il nous apprend ?
Être riche tout restant authentique, c’est possible. 

Cool
Aoki, c’est le DJ version rockstar. Il pratique le headbanging, débouche des bouteilles de champagne et arrose les filles qui ne demandent que ça. Le clou du spectacle : le fameux lancer de gâteaux.

Pas cool
Aoki a menacé de porter plainte contre le site satirique Wundergroundmusic.com qui s’est moqué de tout le cinéma qu’il fait sur scène.

« Je me sens encore comme un jeune punk avec 200 dollars sur son compte. »
Steve Aoki
DeadMau5 legt auf

© Drew Ressler/Rukes.com

Deadmau5
Deadmau5

Réseaux sociaux 9 M fans sur Facebook
Fortune
53 M $ (estimation)
Shows
34 (2015)

Le bad boy : Deadmau5

Les titres de ses chansons, pas grand monde les retient, mais sa tête de souris qui clignote, tout le monde la connaît. Deadmau5 (34 ans), grand fan de Daft Punk, adore provoquer sur Twitter. Ses piques ne laissent pas les superstars indifférentes.

Son signe distinctif ?
Le bad boy des DJ’s grand public cherche la confrontation. Il a dit à Skrillex (son ancien élève) sur Twitter que ce qu’il faisait maintenant, c’était de la merde. Il a accusé Madonna d’inciter à la consommation de drogue. C’est pour ce genre de choses que ses fans, la « horde » comme il les appelle, l’aiment tellement. Et aussi parce qu’il est le premier DJ à avoir proposé des vidéos en live streaming de ses performances. Après une session en studio, un fan lui a envoyé un texte pour accompagner un titre. Deadmau5 l’a utilisé. Cette collaboration, The Veldt, est devenue l’un de ses plus grands tubes.

Ce qu’il nous apprend ?
Dis haut et fort ce que tu penses. Ça ne plaira pas à tout le monde. Mais au moins tu te démarqueras et on te respectera. 

Cool
Disney a porté plainte contre lui à cause de sa fameuse tête de souris. Deadmau5 leur a dit d’aller se faire voir et a gagné l’affaire. 

Pas cool
En grand fan de vitesse, il a fait repeindre sa Ferrari 458 Italia en bleu clair et y a fait poser un dessin du Nyan Cat, le fameux mème Internet représentant un chat qui chie un arc-en-ciel. Le résultat était si laid que Ferrari lui a ordonné de remettre la voiture en état.

« Démarque-toi, fais en sorte qu’on te voie le plus possible. »
Deadmau5
Calvin Harris Konzert

© Getty Images

Calvin Harris
Calvin Harris

Réseaux sociaux 13 M fans sur Facebook
Fortune 110 M $ (estimation)
Shows 77 (2015)

Le businessman : Calvin Harris

Calvin Harris l’avoue lui-même : il ne sait ni danser, ni chanter. Pourtant, cet Anglais de 31 ans est le DJ le mieux payé au monde (400 000 $ par concert). Selon lui, sa réussite ne serait qu’une question de chance. Son single We Found Love avec Rihanna nous fait douter. Harris a un don pour les mélodies accrocheuses.

Son signe distinctif ?
Le sens des affaires. Il a passé des années à remixer des artistes comme Florence & The Machine, et ce n’est pas de l’argent qu’il voulait en retour, mais un petit passage en studio. Ce qui lui a permis d’agrémenter ses singles avec des voix de stars comme Rihanna.

Ce qu’il nous apprend ?
Pour avoir beaucoup de succès, il faut être patient et voir sur le long terme.  

Cool
Mannequins et reines de la pop se l’arrachent. Il est sorti avec Rita Ora et Anne Vyalitsyna. En ce moment, il est avec Taylor Swift.

Pas cool
À poser en caleçon pour Giorgio Armani, on risque de le confondre avec un Justin Timberlake…

« J’arrive à ce que ma voix ne rende pas trop mal, je ne peux pas faire mieux. Connaître ses faiblesses, c’est une étape importante sur la route du succès. » 
Calvin Harris
Annie Mac
Annie Mac

Réseaux sociaux 300 000 fans sur Facebook
Fortune aucune information officielle
Shows 48 (2015, plus 5 émissions de radio par semaine)

La faiseuse de tendances : Annie Mac

Annie Mac n’a jamais sorti le moindre single. Elle est un DJ à l’ancienne, à la manière de John Peel, son aîné à la BBC. L’Anglaise de 37 ans découvre des talents et les présente dans son émission quotidienne sur la radio publique anglaise – qui sert de référence aux maisons de disques pour définir les dates de sortie –, ou à l’occasion de mix en club ou lors de son festival.

Son signe distinctif ?
Cette Anglaise a un flair incroyable pour savoir quels morceaux vont marcher. Elle déniche de jeunes talents et en fait des stars qui lui restent fidèles, lui confiant des mix exclusifs et de nouveaux titres. De quoi asseoir sa réputation de faiseuse de tendances.

Ce qu’elle nous apprend ?
Atteindre les sommets en s’occupant des autres, c’est possible.  

Cool
Mac s’est imposée dans l’univers très masculin des night-clubs. Dans un milieu où les femmes sont bien trop souvent derrière le bar ou à moitié nues sur la scène.

Pas cool
« Annie Mac » et « pas cool » dans la même phrase, on n’a jamais entendu ça.

« Le plus important dans ma carrière, c’est la crédibilité. Je suis derrière tout ce que je dis à 100 %. »
Annie Mac
Cliquer pour lire la suite
02 2016 The Red Bulletin

Article suivant