Little Simz

Little Simz : 
« N’ayez pas peur de dire non ! » 

Texte : Florian Obkircher
Photo d’ouverture : Athena Anastasiou/Red Bull Content Pool

La jeune rappeuse anglaise Little Simz, saluée par de vieux routiers tels Jay-Z, nous explique pourquoi l’indépendance est la clé du succès. 

THE RED BULLETIN : Un certain nombre de maisons de disques de renom étaient prêtes à produire votre premier album, A Curious Tale of Trials. Pourtant, vous avez préféré le faire vous-même.  

LITTLE SIMZ : Ces majors n’ont pas eu mon premier album parce qu’elles m’ont pris pour une môme naïve. Elles ont cherché à se servir de moi. Non par cupidité, mais je suis bien trop passionnée de musique pour laisser quelqu’un d’autre prendre en main ma production si cette personne ne partage pas les mêmes visions que moi.  

Pourquoi cette indépendance est-elle si précieuse ? 

Nous sommes tous un petit morceau d’un système global – et c’est ainsi que nous traversons la vie. La musique est ma manière d’échapper à ça. Alors, pour moi, garder le contrôle de l’expression de mes pensées et de mes sentiments est une chose fondamentale.  

Little Simz, 21 ans : « Une opportunité n’est pas la dernière chance, elle prouve juste que vous êtes sur la bonne voie. » 

© LittleSimzVEVO // YouTube

Le succès ne vient qu’en étant totalement sincère ? 

Évidemment ! Le problème est que, parfois, nous ne savons pas exactement ce que nous voulons. Je ne saurais pas dire à quel point il est important de penser ce que vous voulez penser, de porter ce que vous souhaitez porter et de prendre le chemin qui vous convient le mieux. Tout le reste, c’est de la m… 

« Je suis la seule personne à qui je donne le droit de me mettre la pression. »
Little Simz, 21 ans

Où avez-vous puisé la confiance pour repousser les avances monétaires des labels les plus puissants ? 

C’est ma mère qui m’a enseigné ça : « C’est facile de dire oui, mais n’aie jamais peur de dire non. » Si vous bossez dur et que vous êtes bon dans ce que vous faites, une opportunité n’est jamais la dernière chance. C’est juste une preuve que vous êtes sur la bonne voie. Ne foncez jamais à la première occasion.

Little Simz

Little Simz lors de l’enregistrement de son nouvel album aux Red Bull Studios de Londres, en mai 2015.

© Steve Stills / Red Bull Content Pool

C’est quoi, le succès ? 

Ce qui m’importe, c’est que je puisse parler de ce que je veux sans qu’un label se croie autorisé à me dire que la bonne voie est ailleurs. Je me fous des ventes, je viens d’éditer mon premier album et je ne cherche pas à conquérir d’entrée un disque de platine : je suis là pour durer. Et je suis la seule personne à qui je donne le droit de me mettre la pression. 

Votre flow exceptionnel et la qualité de vos rimes vous ont valu les louanges des poids lourds du hip hop que sont Kendrick Lamar et Jay-Z. Comment faites-vous pour rapper si vite ? 

Je m’entraîne depuis des années. C’est fondamental d’être vif et clair à la fois, de telle manière que chaque mot soit audible. Plus jeune, je m’entraînais à rapper avec un stylo dans la bouche. 

Et ça aide ? 

Oui, parce qu’il faut contrer quelque chose qui rend difficile l’élocution. Cet exercice m’a aussi beaucoup aidée pour la respiration.

Cliquer pour lire la suite
12 2015 The Red Bulletin

Article suivant