Santigold

La playlist de Santigold

Photo : Christelle de Castro

Le nouvel album de Santigold, 99¢, a ajouté des éléments africains à son mix. Nous l’avons interrogé sur les cinq chansons qui l’ont inspirée dans cette création musicale.

Les multiples talents de Santigold font d’elle la star que les stars veulent. Les Red Hot Chili Peppers l’embarquent en tournée, Mark Ronson l’invite en guest et Christina Aguilera sollicite l’artiste de 39 ans pour coécrire des morceaux.

Ses deux albums solo, le premier éponyme sorti en 2008 et Master of My Make-Believe en 2012, ont établi sa réputation de musicienne novatrice évoluant entre new wave, reggae et pop indé. 99¢, dernier opus de l’Américaine, élargit son lexique musical de sonorités africaines. Nous lui avons demandé de citer cinq morceaux africains qui ont inspiré son nouvel album.

Fela Kuti and Afrika 70 - Zombie

« J’écoute Fela Kuti depuis toujours, mon père était un grand fan. À sept ans, il m’a emmenée le voir en concert. Ses sept femmes (Fela en a eu jusqu’à 27 à la fois) étaient sur scène topless – j’étais soufflée ! Zombie est un morceau engagé sur les gens soumis, incapables de penser, une chanson encore d’actualité. Les paroles ont inspiré Walking In A Circle, l’un des morceaux de 99¢. »

© Fela Kuti // YouTube

Amadou & Mariam - Dougou Badia

« Ces deux Maliens aveugles sont un couple marié, mais plus important encore, ils ont tous les deux un talent fou. J’aime les chanteurs avec un sens singulier de la mélodie et Mariam en est le parfait exemple. J’ai enregistré Dougou Badia avec eux dans une chambre d’hôtel à New York, une expérience inoubliable. Miriam m’a même apprise à chanter en Bambara, leur langue maternelle. »

© Amadou & Mariam // YouTube

William Onyeabor - Atomic Bomb

« Je découvre cet artiste nigérian grâce à mon ami et producteur John Hill. Onyeabor est l’auteur d’albums scandaleusement ignorés (dans les années fin 70 et début 80). J’adore son art de mixer des éléments de musique ouest africaine à des genres comme le funk. J’utilise cette approche dans l’album en sortant des sonorités de leur schéma habituel pour créer tout autre chose. » 

© Noisey // YouTube

Alpha Blondy - Sebe Allah Y’e (tiré de l’album Apartheid Is Nazism)

« J’ai 12 ans quand ma sœur aînée me passe cette chanson. Je ne l’ai jamais oubliée depuis. Le cœur du morceau est reggae mais l’interprétation est différente (elle a en partie chanté en dioula), ce qui fait tout son attrait. J’admire cet interprète ivoirien parce qu’il puise son inspiration dans le reggae et la culture rasta jamaïcaine tout en y incorporant les questions politiques qui l’animent. »

© blondycat72 // YouTube

Brenda Fassie - Vuli Ndlela (tiré de l’album Memeza)

« Cette artiste sud-africaine a beaucoup influencé mon album. Dans les années 90, Fassie est une star de l’afro pop et comptait Nelson Mandela parmi ses fans. Le morceau intègre des éléments de dance occidentale mais sa voix unique le rend spécial. Ses sonorités vocales tonales et prononcées de pure tradition sud-africaine, m’ont toujours attirée. J’essaie de les reproduire quand je chante. »

© SPHERNO // YouTube

Cliquer pour lire la suite
04 2016 The Red Bulletin

Article suivant