thato Kgatlhanye

Thato Kgatlhanye : entrepreneuse sociale et écolo

Texte : Louis Raubenheimer
Photo : Sydelle Willow Smith

À la tête d’une entreprise éco-industrielle, Thato Kgatlhanye a un point de vue révolutionnaire (déchet = ressource), et impressionne Bill Gates.

Thato Kgatlhanye est la PDG de Rethaka, une entreprise d’Afrique du Sud dont le produit phare est un cartable fabriqué à partir de déchets en plastique recyclés. Chaque sac est équipé d’un panneau solaire qui se recharge pendant la journée et permet aux enfants issus des régions rurales pauvres qui n’ont souvent pas accès à l’électricité, de continuer à étudier le soir. Kgatlhanye, diplômée de la  Red Bull Amaphiko Academy, une initiative qui encourage les personnes qui cherchent des solutions aux problèmes sociaux affectant leurs communautés, pense que ce n’est qu’un début. Elle voit des opportunités tout autour d’elle, même là où les autres ne voient que des déchets…

© youtube // Red Bull Amaphiko

« Cela m’a appris qu’on ne devrait pas regarder les choses telles qu’elles sont mais comme elles pourraient être. »
Thato Kgatlhanye

THE RED BULLETIN : Quand et comment avez-vous pris conscience de la nécessité d’un changement social ?

THATO KGATLHANYE : Lorsque j’avais 20 ans, j’ai assisté à une conférence à Dublin. Ils parlaient d’« économie circulaire » et du fait qu’avec la baisse de nos ressources, nous devrions penser nos déchets différemment. Ca a été une véritable prise de conscience. Cela m’a appris qu’on ne devrait pas regarder les choses telles qu’elles sont mais comme elles pourraient être. 

À propos des déchets, pensez-vous que nous allons bientôt exploiter les décharges et dépôts où ils sont balancés ?

Nous exploitons déjà les décharges. De nombreuses entreprises affirment qu’elles recyclent mais elles ne le font pas vraiment. En fait, elles revendent simplement les déchets au type suivant.

Repurpose Schoolbags - Timeline | Facebook

Repurpose Schoolbags. 2,210 likes · 7 talking about this. Repurpose Schoolbags are a social innovation made out of up-cycled plastic bags and intergrates...

Les décharges et dépôts ont-ils un vrai potentiel ?

Oui. Il ne s’agit pas d’exploiter à tout prix puis de liquider comme nous le faisons avec nos ressources naturelles en Afrique. Je parle là de la manière dont nous exploitons les mines de platine à Rustenburg, pour l’envoyer vers l’Europe pour le traiter, puis quand il revient, nous ne sommes même pas en mesure de l’acheter. Il s’agit d’utiliser les ressources que nous exploitons. J’essaie de remettre en question la manière traditionnelle de penser. De poser la question de savoir comment, en tant qu’entreprise, nous pouvons non seulement faire des bénéfices mais aussi créer des produits qui actuellement n’existent pas. Ce qui est une manière de penser totalement différente.

Repurpose Schoolbags were nominated for the ...

Repurpose Schoolbags were nominated for the "Design with Purpose Award" at the Southern Guild Design Awards & we won! Thank you for Southern Guild Design Foundation for finding our work meaningful. It was such a special night for us.

Qu’est-ce qui vous motive ? 

Être capable de créer quelque chose à partir de rien. Je suis reconnaissante d’avoir trouvé mon but aussi tôt dans la vie et de l’avoir atteint. 

« Pensons à l’impact de ce que nous laissons derrière nous. les gens ne doivent pas hériter d’un monde de douleur. »
Thato Kgatlhanye


Et si nous pouvions changer une chose pour rendre le monde de demain meilleur, quelle serait-elle ?

Nous devons arrêter de vivre pour nous-mêmes et devrions commencer à nous confronter à ce que nous imposons aux futures générations. Nous devons penser à l’impact de ce que nous laissons derrière nous afin que dans le futur, les gens s’en sortent mieux que nous et n’héritent pas d’un monde de douleur et de conflits. Les gens ne devraient pas avoir à lutter, que ce soit pour l’environnement, la société ou l’économie.

Vous considérez-vous comme une environnementaliste ?

Je dirais que je suis un industriel avec un regard tourné vers les failles que l’humanité se doit de combler. Je suis un industriel de l’économie circulaire !

Bill Gates félicite Thato lors de la 14e conférence Nelson Mandela (à 51 min 50 sec).

© youtube // SABC Digital News

Votre concept et son développement ont été largement loués. Et désormais, vous passez même du temps avec Bill Gates qui vous félicite. Que ressentez-vous ?

Ce travail dont nous parlons, nous y œuvrons depuis trois ans. Mais maintenant, les gens commencent à comprendre ce qui est possible. Le but de notre travail est d’encourager à penser différemment. C’est la chose qui me rend heureuse : laisser un héritage qui permettra aux dirigeants d’entreprise de mieux gérer leurs organisations. J’espère que cela profitera non seulement à l’Afrique du Sud, mais aussi à tout le continent africain.

Avez-vous une devise ?

Penser en années, planifier sur des mois et travailler au jour le jour.

Cliquer pour lire la suite
10 2016 The Red Bulletin

Article suivant