Warcraft

Warcraft : jeu dangereux

   

Warcraft : Le Commencement arrive sur grand écran. Son réal vaincra-t-il la malédiction qui frappe les adaptations ciné des jeux vidéo ? 

Le réalisateur Duncan Jones est un adepte de Warcraft…

Jones est fan de Warcraft : Orcs & Humans, jeu de stratégie en temps réel sorti en 1994 et base du film. « C’est l’histoire de la première rencontre entre les orcs et les humains, confiait-il en février au magazine FilmInk. Nous collaborons avec l’éditeur Blizzard Entertainment pour rester fidèle à l’univers du jeu. »

Il pense aux gamers, mais pas que… 

« Warcraft a de nombreux fans, mais croire que tous verront le film serait une erreur, prédisait Jones à la BBC en novembre. Il faut cibler un public plus large. » En effet, à son apogée en 2010, World of Warcraft est le jeu le plus populaire au monde avec plus de 12 millions d’adeptes. Aujourd’hui, ils ne sont plus que cinq millions, tout de même. « Au fond, peu importe la source de l’histoire. Il s’agit de saisir ce qui crée son intérêt. »

Warcraft : Le commencement au cinéma le 25 mai.

© KinoCheck International // YouTube

Son CV parle pour lui…

En signant des succès à petits budgets – Source Code et Moon (la suite, Mute, est dans les tuyaux) – Jones a prouvé qu’il sait faire des films geeks. Et il connaît l’univers des jeux. « Le cinéma ne leur a jusqu’ici pas fait justice, lâchait-il au Guardian l’an dernier. Ma génération a la possibilité de réparer cette injustice. J’essaie de montrer pourquoi les jeux fascinent tant. »

Il possède des antécédents familiaux…

Jones est le fils de feu David Bowie, inoubliable interprète du roi des Gobelins dans Labyrinthe, film fantastique sorti en 1986. « J’ai assisté au tournage à l’époque, confiait Jones au site wegotthiscovered.com en 2011. Regarder Jim Henson bâtir tout un univers pour raconter son histoire a en partie inspiré ma passion pour le cinéma. » 

GAME OVER

Des précédents peu encourageants

Super Mario Bros (1993)
Ce fiasco sorti au plus fort de la Super Nintendo mania – avec Bob Hoskins (Mario), John Leguizamo (Luigi) et Dennis Hopper (Koopa) – est réalisé par la seule personne à Hollywood n’ayant jamais joué à un jeu vidéo de sa vie.

Street Fighter (1994)
Le film a failli être bon tellement il était raté. Jean-Claude Van Damme y incarnait Guile, Kylie Minogue, Cammy et Raúl Juliá le méchant M. Bison. Le film a même produit son propre jeu vidéo, c’est dire !

Doom (2005)
Les producteurs ont bien essayé de faire plaisir aux fans en incluant une scène à la première personne comme dans le jeu. Peine perdue, The Rock et Karl Urban n’ont pu éviter au film de se flinguer.

C’EST POUR TRÈS BIENTÔT :
des nouveautés à vous envoyer sans modération

Cliquer pour lire la suite
05 2016 The Red Bulletin

Article suivant