Montañismo urbano sobre Río de Janeiro

À Rio, l’escalade sans fin

Photos : Marcelo Maragni 

Les affleurements granitiques des favelas de Rio sont aujourd’hui un paradis pour grimpeurs. 

Depuis 2008, les autorités de Rio œuvrent à la réduction de la fracture sociale entre les quartiers asphaltés de la classe moyenne et les favelas qui les entourent.

montañismo urbano en favelas de Río de Janeiro

Une attraction locale

L’escalade attire de plus en plus d’adeptes venant des bidonvilles aux pieds des collines. « C’est un sport très éprouvant, physiquement et psychologiquement, dit Andrew Lenz, fondateur d’une école de grimpe dans la favela de Rocinha. Il allie l’utile à l’agréable en préparant les plus doués à réussir dans les autres domaines de leur vie. » 

Les offensives de la police contre le crime organisé ont ramené un zest de sécurité et ont ouvert à l’escalade quelques falaises, autrefois épines dorsales de favelas comme Rocinha. Aujourd’hui, Rio est l’un des plus grands centres d’escalade urbaine au monde. Faciles d’accès, ses sites attirent aussi bien les débutants que les plus aguerris. Le sud de la ville offre de nombreux spots pour une ascension rapide, histoire de se dégourdir les doigts et de profiter de la splendide vue sur le site des JO de 2016. « Grimper ici est une tout autre expérience, concède l’Américaine Colette McInerney. Je suis dingue du Brésil et de Rio. »

« La ville se prête à tout type d’escalade », explique Lucas Marques, un grimpeur local qui a fait découvrir à McInerney la colline Dois Irmãos. « La beauté et la facilité d’accès aux collines attirent des casse-cou du monde entier. À Rio, le même jour vous pouvez aller au travail et faire de l’escalade. » Il y a peu, Marques et McInerney ont négocié, deux fois en quatre heures, le passage de la falaise nommée Patrick White. Un moment mémorable pour la demoiselle : « Être en même temps si proche de la ville, de l’océan et des collines était grisant et différent de tout ce que j’avais connu ailleurs. »

Les plus

À part grimper, on peut…

SURFER

Les meilleures vagues de Rio déferlent à Prainha, à 30 km de la mégapole carioca. L’endroit offre un excellent spot de surf et un parc naturel pittoresque.
prainhario.com.br

MANGER

Attablez-vous près du garde-corps qui sépare le Bar Urca du rivage de la baie de Guanabara. Sa bière glacée et ses empanadas sont réputés.
barurca.com.br

S’ENVOLER

Pour ceux que l’escalade n’aurait pas rassasiés, le vol en deltaplane est une alternative pour voir la ville du ciel.
rioasadelta.com.br

Cliquer pour lire la suite
04 2014 the red bulletin france

Article suivant