Game changers octobre - Dessailly

Ils changent le monde : Kello, Et Bim, Menahan Street Band, Desailly

Texte : Nicolas Guiloineau
Photo : Twitter @marceldesailly

Ces quatre entités, et les personnalités qui se cachent derrière elles, inaugurent notre rubrique «Game changers». Chaque mois, de quoi vous inspirer au quotidien avec des hommes et des femmes qui, à leur façon et à leur échelle, changent leur monde et le vôtre.

Célébrités inspirées, esprits avant-gardistes ou anonymes exaltés : chaque jour, des gens changent les choses dans leur domaine. Et, soyons fous, on peut même dire qu’ils contribuent aussi un petit peu à changer, à leur échelle, le monde dans lequel on vit. Souvent subjectifs, parfois décalés mais toujours justifiés : The Red Bulletin vous dresse quatre portraits de game changers.

  • 1. Antoine et Greg Markarian, Fred Germain : marchands d’éveil
  • 2. Le collectif Et Bim : YouTubeurs meta
  • 3. Thomas Brenneck et le Menahan Street Band: arrangeur d’ambiance
  • 4. Marcel Desailly : l’homme qui filme à pic
     

1. Antoine et Greg Markarian, Fred Germain : marchands d’éveil

L’un est ingénieur informatique, l’autre chef de projet et le dernier business developer. Après avoir bossé (et fait le tour de la question) dans diverses grandes entreprises (Microsoft, Orange, Deezer), ils ont une idée de génie, se lancent en solo et montent la start-up Kello. Leur projet ? Un réveil révolutionnaire qui combine des dizaines de fonctions toutes plus utiles les unes que les autres.

Comment ils changent leur monde… et le vôtre

Exit les grands discours sur la quantité de sommeil à avoir chaque nuit et les méthodes d’un autre temps pour moins galérer dans la chambre à coucher. En adoptant Kello, vous dormez mieux.

 
Selon leurs dires, l’idée leur est venue à la suite d’un réveil terrible à 4 heures du matin pour attraper un avion. Tous trois sortis de leur torpeur par les quelques notes d’une sonnerie de smartphone absolument insupportable, ils rêvent d’un réveil en douceur.

Concrètement, l’objet promet de réduire par deux le temps qu’il vous faut pour tomber dans les bras de Morphée, de vous réveiller en douceur en respectant vos cycles de sommeil, de vous aider à effacer rapidement le jetlag ou à changer votre rythme sans vous brusquer. Et tout cela sans parler des fonctions connectées (playlist, température de la chambre, etc.). Un objet qui a l’air tellement malin que la campagne Kickstarter censée soutenir son lancement a largement explosé ses objectifs en un temps record.

2. Et Bim : YouTubeurs meta

Derrière Et Bim, il y a Andréa et Ambroise. Tous deux passés par une école de cinéma, ils montent leur boîte de production et produisent des films institutionnels classiques pour payer les factures. 

Comment ils changent leur monde… et le vôtre

Vous pensiez être condamné à regarder éternellement des vidéos qui se ressemblent toutes sur YouTube ? Et Bim s’affranchit des normes pour produire quelque chose de plus libre et plus profond. Et s’ils ringardisaient Norman ?

 
Mais à côté de ça, ils ont de grands projets : un film concept intitulé La Règle du Jeu et réalisé avec très peu de moyens. Et des vidéos YouTube ovniesques. Qu’ils abordent un sujet sérieux ou les futilités de la vie, ils cherchent à faire rire… mais pas seulement. 

L’ambiance guillerette cède sa place à tout autre chose, une atmosphère vraiment étrange et un sens de l’humour bizarre, basé sur le malaise ou l’angoisse. On pense à la noirceur de Gotlib, dont Ambroise est un grand fan, ou encore à Andy Kaufman, le papa de tous les humoristes weirdos. Pour appréhender et apprécier ce type d’humour, il faut aussi se tourner vers Eric Andre et Adult Swim aux États-Unis ou vers un autre Français, Sacha Béhar, qui pousse le vice jusqu’à l’extrême.

© Youtube // Et Bim

3. Thomas Brenneck : arrangeur d’ambiance

Fondateur et leader du Menahan Street Band, producteur à ses heures perdues, Thomas Brenneck est un homme de l’ombre qui a des idées et des convictions. Son propre groupe a signé deux albums studio qui ont rencontré un succès d’estime mais qui n’ont atteint le grand public que grâce au fait que Jay Z, 50 Cent ou encore Kid Cudi en aient samplé des morceaux. Il brille surtout dans son travail en soutien d’autres artistes. 

Comment il change son monde… et le vôtre

Les albums sur lesquels travaille Thomas Brenneck sont 100 % good vibes. À lui seul (ou presque), il pourrait bien vous faire oublier les tendances actuelles, dark et lascives, et mettre des sonorités plus positives dans vos écouteurs.


Il a joué avec Amy Winehouse et Lee Fields, et Charles Bradley a même déclaré lui devoir sa carrière. Capable de tout sublimer, y compris des chansons qu’il n’aime pas, il n’est jamais aussi doué que quand il se met au service de la personnalité d’un autre.

Profitant du succès de tous ces artistes, il s’attache à remettre au goût du jour le son de l’âge d’or de la soul. S’il n’essaie jamais d’écrire des chansons classiques, c’est quand il passe derrière la console d’enregistrement qu’on comprend son attachement aux sonorités de la Stax, de la Motown ou d’Atlantic Records. C’est flagrant à l’écoute des pépites de Lady Wray, qui vient de sortir un album dont les arrangements sont signés Brenneck.

© Youtube // Big Crown Records

4. Marcel Desailly : l’homme qui filme à pic

Comment il change son monde… et le vôtre

En réussissant à prendre un selfie non pas pendant le climax du match mais AVEC le climax du match, Marcel Desailly a peut-être lancé une nouvelle mode. Et si, à l’avenir, dans les stades, les gens se mettaient à tourner le dos au terrain pour essayer, eux aussi, de prendre un selfie au moment fatidique ? Et s’il avait fait entrer le selfie et le streaming live dans une autre dimension ? OK, on part loin… mais personne ne peut dire de quoi demain sera fait !


Depuis quelques mois, l’ancien champion du monde de football fait marrer tout l’Internet français avec ses vidéos très courtes, prises en selfie, qu’il poste sur son compte Twitter et dans lesquelles il met en scène sa vie d’expert en foot et de consultant télé.

Mais récemment il a fait très fort en filmant, malgré lui, un but décisif de l’AS Monaco en Ligue des Champions pendant qu’il donnait son sentiment sur le match en cours face à la caméra de son smartphone.

Cliquer pour lire la suite
10 2016 The Red Bulletin

Article suivant