Dame Noir

Noir c’est noir

Photos : La Konfiserie

Marseille. Trop de monde à la Dame Noir, votre « discobar » favori ? No stress, ses patrons ont créé un club à son image pour prolonger la nuit.

« Darker it gets, clearer we see », dit-on à la Dame Noir (sans E), où, plus il fait sombre, mieux on s’amuse. À l’origine un « discobar »/cantine japonaise, et un label lancés en 2009, cette référence de l’entertainement s’est dédoublée il y a deux ans avec l’ouverture d’un club, compact.

« L’important était de faire du club une extension du comptoir du bar, avec un dancefloor », explique Yann, l’un des fondateurs de la Dame Noir. Les DJ’s Pachanga Boys, Ewan Pearson, Michael Mayer ou The Revenge passent volontiers de l’un à l’autre, et construisent un pont entre les deux lieux.

« Nous sommes très attachés au tempo du disco Noir assez lent qui caractérise à la fois la programmation de nos lieux mais aussi celle de notre label. »

Une nouvelle résidence, Darkness Has Never Been So Bright, sera inaugurée le 29 novembre, au club, avec Pete Herbert, DJ Steff et Relatif Yann.

Les habitués de la Dame Noir sont du genre à rester en contact

Marseille avec     

MATTHIEU GAMET, PDG de la marque de vêtements Kulte


Mathhieu Gamet

 Le bon ride  
Une mini Austin Cooper « British Club » de 95. Parfaite pour les rues étroites de notre ville.

L’adresse d’initiés 
Le Sunlight, petit bar dans l’anse de Malmousque. Jazz, rhums arrangés et souvenirs marins. 

L’exception culturelle  
Le MaMo, un lieu de création artistique en plein ciel au sommet de la Cité Radieuse.

Le Marseille yeah ! 
Date With Elvis, un son rock qui ébranle notre culte voué à l’électro.

DANSE GLOBALE 
Tendances musicales en club en 2014

 

 

GQOM

GQOM

Une house issue de Durban. La musique tribale est sombre, hypnotique et parcourue d’électro-beats syncopés. Son must : Jumping Back Slash.  

Batida

batida

À Lisbonne, le DJ Marfox (pour ne citer que lui) mixe de la musique des ex-colonies portugaises avec des hartbeats.  Résultat : une house qui vous fait suer, même assis.

Jersey Club

Jersey club

DJ Sliink et son crew du New Jersey produisent une musique hyperactive pour envahir le dancefloor, à base de sonnettes, de R&B et de basses. Diablement contagieux.

Cliquer pour lire la suite
12 2014 THE RED BULLETIN

Article suivant