The new Nissan GT-R

Le plein de puissance - la Nissan GT-R

La Nissan GT-R est plus rapide qu’une ­Veyron. Mais un supercar ne s’apprécie pas qu’à l’aune de sa vitesse.

La donnée qui symbolise le mieux la nouvelle Nissan GT-R n’est ni le nombre de chevaux (562), ni celui du couple (637 Nm), mais bien le nombre de vues de la vidéo sur le net. Plus que pour la LaFerrari, la Veyron et tous les autres supercars.

Une prouesse liée à d’autres chiffres clés : de 0 à 100 km/h en 2,6 secondes, presque une demi-­seconde de moins que la McLaren 675LT. J’ai personnellement testé la bête. 

Cliquer pour lire la suite

Tim Burton, alias Shmee150, est expert des supercars et très suivi sur les réseaux sociaux. Tim partage désormais sa passion avec The Red Bulletin

Mais même avec un tel ADN, la GT-R est étonnamment docile, calme, confortable et raffinée. En mode Normal, le cruiser grogne gentiment en ville. Une expérience qui a un prix supérieur à la Porsche Cayman GT4, le plaisir du pilote en moins. Pour cela, il faut passer en mode R. La mise en route du bi-turbo vous scotche au siège comme pour un décollage. La GT-R part certes comme une fusée mais n’est pas aussi emballante que les ­bolides à qui elle grille la politesse. Elle a beau distancer la 675LT, elle n’égale pas l’expérience supercar de la McLaren. En ­revanche, la GT-R est un cruiser quatre portes avec un vrai coffre. De plus, il n’est pas nécessaire d’être un monstre pour en acquérir une.

Plus d’infos sur nissan.co.uk

La dernière ­Nissan GT-R : un supercar au cœur tendre.

© Youtube // Shmee150

Cliquer pour lire la suite
12 2016 The Red Bulletin

Article suivant