Loretta Lynch

Juge et sauveteuse du football mondial

Photo : DDP Images

En avril 2015, Loretta Lynch est nommé ministre de la Justice. Un mois plus tard, elle met à genoux l’homme le plus puissant du football mondial. Elle a encore du pain sur la planche.

L’an dernier, la ministre de la justice américaine est partie à l’assaut de la FIFA, la plus grande et la plus puissante fédération sportive du monde. Pour lever le voile sur les activités douteuses de quelques-uns de ses fonctionnaires et les révéler au grand public, il fallait qu’une femme impartiale entre en jeu. En mai dernier, Loretta Lynch a fait arrêter plusieurs hauts responsables de la FIFA, contraignant au passage le président Sepp Blatter – autour duquel flottait déjà un parfum de scandale – à la démission. 

The Red Bulletin a sélectionné pour vous les personnes, objets et concepts qui vont changer la donne en 2016.

Les grandes forces de la ministre : sa distance avec le monde du ballon rond et sa détermination infaillible à s’attaquer aux puissants de ce monde.

 Et si c’était elle, la personne idéale à la présidence de la FIFA ? Quelqu’un le
lui a déjà demandé ? Et si on la nommait à la dernière minute ?

 Déjà en tant que procureure, elle avait démantelé plusieurs réseaux de trafic d’êtres humains, s’en était pris à des banquiers corrompus de Wall Street et à la Police. Sa devise : « Aucune personne ni aucune organisation n’est au-dessus des lois. »

Loretta Lynch et son équipe n’en sont qu’au début de leur enquête. Entre-temps, Sepp Blatter et Michel Platini – son collègue de l’UEFA – ont même été suspendus de leurs fonctions. En revanche, le processus de réforme de la FIFA ne semble pas définitivement acté. Les tenants du pouvoir ne s’en séparent pas aussi facilement. Avant que la FIFA ne retrouve la confiance des fans de football, Loretta Lynch devra sortir encore quelques cartons rouges.

Cliquer pour lire la suite
01 2016 The Red Bulletin

Article suivant