Aston Martin

Moteurs : pied au plancher

Plus chaudes qu’un volcan, plus rapides qu’une Formule 1 : The Red Bulletin présente les nouveautés au top en matière de sport automobile. Focus sur Aston Martin et McLaren.

Aston Martin Vulcan

À quoi reconnaît-on un concept-car ? Aston Martin apporte la réponse avec la Vulcan. Le dernier jouet de la marque britannique enferme un monstrueux V12 atmosphérique de 7 litres. Avec plus de 800 chevaux, moteur avant, traction arrière, arbre de transmission carbone, il s’annonce plus puissant qu’une F1.

Si le rapport poids-puissance n’est pas le même, Aston Martin annonce qu’il surclasserait ses modèles engagés en Championnat du monde d’endurance. Au final, ça signifie beaucoup de puissance. Mais avoir les moyens de payer 2,5 millions € pour ce collector à 24 exemplaires – non homologué pour la route – ne veut pas dire qu’on soit capable de l’utiliser au mieux. C’est pourquoi l’acheteur aura droit à une formation haut de gamme au côté des pilotes d’endurance du constructeur anglais. La Vulcan a été dévoilée en mars dernier au Salon de Genève, et Aston Martin confiait que cet avion de chasse hybride annonçait « l’esprit de ses futures voitures de sport ». C’est souvent la ritournelle qu’ânonnent les constructeurs dans les salons automobiles pour sonder les envies futures de leur clientèle. Avec la Vulcan, Aston Martin a deux objectifs : soigner son image de marque et réussir un coup commercial.

Aston Martin

24 exemplaires, 2,5 millions d’euros, un V12… voici la Vulcan !

Nouveauté : un aveu de puissance

McLaren 675 LT

 Un aveu de puissance

Elle était très attendue au salon de Genève. Reprenant l’aileron arrière de la mythique F1 GTR Longtail, la McLaren 675LT est la dernière évolution de la 650S. Elle s’est allégée d’une centaine de kilos et son V8 3,8 l revisité offre encore plus de puissance (675 chevaux). Sa carrosserie a été repensée pour apporter une meilleure aérodynamique, et elle est dotée des améliorations du système de freinage de la 650S. McLaren a donné ses chiffres : de 0 à 100 km/h en 2,9 secondes et une pointe de vitesse poussée à 330 km/h. On devine un modèle conçu pour la compétition, ce que l’absence de signes extérieurs de confort, dont l’air conditionné, semble confirmer. Mais McLaren précise que ce coupé de plus d’une tonne, limité à 500 exemplaires, est autorisé à rouler sur toutes les routes. 

TROIS GADGETS

… pour améliorer votre confort de conduite

TOUS LES SUJETS ACTUELS EN UN CLIN D’ŒIL 

>>> RECEVEZ LA NEWSLETTER ! <<<
Cliquer pour lire la suite
06 2015 The Red Bulletin

Article suivant