sunset mountain

Photographier un coucher de soleil dans les règles de l’art

Texte : Joy C. Mitchell
Photos : Westend61/Getty Images

Des conseils d’expert, pour savoir où, comment et quand prendre en photo le coucher de soleil ultime.

Que vous cherchiez à épater vos followers Instagram avec de formidables ambiances pastel, ou un spot pour vous poser et apprécier le soleil qui se couche après une longue journée, comprendre la météo pourra vous aider à capter l’instant qui tue.

James Murakami, spécialiste météo de l’université américaine UCLA (Californie) a perfectionné depuis 30 ans l’art et la science de la prédiction du beau ou mauvais temps, grâce à des datas, des logiciels et du matériel innovant.

De l’autre côté du pays, à l’université d’état de New York à Albany, Ross Lazear enseigne l’analyse de la météo et des prévisions pour le Département des Sciences Atmosphériques et Environnementales. Nous avons discuté avec ces deux experts afin de connaître les secrets derrière le coucher de soleil parfait. « Quand vous voulez apprécier un coucher de soleil, je pense que la chose la plus important est de vous informer sur les prévisions météo concernant cet endroit », dit Murakami.

1. Informez vous sur les prévisions météo

« Pour beaucoup, les prévisions météo se répètent de jour en jour, souligne Murakami. Vous devez vous informer sur quand et où sur l’horizon le soleil va se coucher. Par exemple, le soleil pourrait bien se coucher plus tôt qu’attendu, si jamais une montagne se trouve dans votre champ de vision. »

Berlin skyline in a cloudy sunset

© Getty Images//Matthias Makarinus

2. Observez les nuages

« En général, les nuages font ou gâchent la scène. En fonction des instabilité atmosphériques, la forme des nuages peut varier d’un spot à l’autre, et changer sans cesse. Dur de prévoir comment va se comporter un nuage, même des heures à l’avances. Des nuages parfaitement « taillés » pour une prise de vue durent rarement plus d’une heure. Ces nuages sont fréquents sur la face protégée du vent », dit Murakami. Parfait pour apprécier un coucher de soleil, cette face protégée du vent confère un climat sec et chaud.

« Quand le soleil disparaît derrière l’horizon, ces nuages peuvent être éclairés par en dessous, et offrir des roses, orange et rouges vifs. »
Ross Lazear

« Les plus beaux sunsets sont ceux avec une couverture nuageuse partielle, dit Ross Lazear. Les atocumulus, cirrocumulus et cirrus sont des nuages particulièrement dynamiques au soleil couchant. Quand le soleil disparaît derrière l’horizon, ces nuages peuvent être éclairés par en dessous, et offrir des roses, orange et rouges vifs. Parfois, les sunsets peuvent être particulièrement beaux et rougeoyants quand le ciel est enfumé, quand des feux de forêt ont généré beaucoup de fumée, qui dérive au dessus, parfois depuis des distances très lointaines », ajoute Lazear.

sunset mountain snow

© Getty Images//Westend61

3. La saison a son importance

« Un air propre est plus commun durant les saisons froides comparé aux saisons chaudes, quand nous avons des brumes d’été par exemple, sans parler des niveaux de pollution extrêmes généralement observés », explique Murakami. « Même si un minuscule croissant de lune à l’horizon juste après le sunset peut aussi faire une très belle scène, le vent et la lune n’ont pas grand chose à voir avec le coucher de soleil, dit Lazear. Malgré tout, la période de l’année peut vraiment faire la différence. Durant les saisons les moins humides, les couleurs dans le ciel sont souvent plus intenses. »

 

4. Cherchez un ciel ouvert

Un ciel clair et dégagé est le top pour de beaux sunsets. « Pour un ciel dégagé, les régions côtières sont plus adaptées que les zones poussiéreuses comme les déserts », dit Murakami. « Je viens du Midwest des USA, et personnellement, j’y trouve les couchers de soleil incroyables », ajoute pour sa part Lazear. « Il y a quelques collines, montagnes ou arbres qui donnent la sensation que le ciel s’étend à l’infini. »

Scenic View Of Lake Against Orange Cloudy Sky

© Getty Images//Lia Burkemper / EyeEm

5. Évitez le vent, et voyez très haut

Les nuages d’altitude donnent de bien plus beaux reflets rouges que les nuages bas. Sauf si vous souhaitez photographier une tempête, évitez les temps venteux. Pour un coucher de soleil classique il vous faut un air propre, trop de particules de poussière, par exemple, pervertirait les couleurs. D’un autre côté, si l’on parle de poussières volcaniques, apparaissent à une haute altitude, au-delà de 3 000 mètres, les couchers de soleil rougeâtres sont remarquables. Plus c’est haut, mieux c’est », conclut Murakami. 

Cliquer pour lire la suite
01 2016 The Red Bulletin

Article suivant