Albert Einstein

Être plus brillant…

Texte : Werner Jessner & Arek Piatek
Illustration : Alex Williamson

… qu’albert einsTein. Depuis que nous savons mesurer l’intelligence, nous apprenons sans cesse. Pendant encore combien de temps ? Deuxième partie de notre série consacrée aux limites de l’homme.

Les tests actuels de QI pour les adultes sont conçus de telle façon que la grande majorité obtient un score tout rond de 100 points (chez les enfants et adolescents, l’âge est extrapolé, ce qui peut donner des résultats différents). Dans une distribution gaussienne (symbolisée par une courbe en cloche), l’intelligence et la stupidité baissent dans les deux directions, à tel point que même des valeurs autour de 60 points sont par définition extrêmement rares en dehors de la ligne zéro.

Un QI supérieur à 170 ? Probabilité : 1 sur 653 000. À l’extrémité de la courbe de Gauss, la ligne est proche de l’infini. La probabilité d’avoir un QI de 200 est de 1 sur 76 milliards, sachant que la population représente moins de 8 milliards d’êtres humains. Comment atteindre ces fameux 200 points ?

D’après le psychologue anglais Raymond Cattell, il faudrait disposer d’une intelligence fluide supérieure (et innée). Pour faire simple, la capacité de penser et d’apprendre de manière logique.

Quotient Intellectuel 

Le plus élevé jamais mesuré 
198 points (Abdessalam Jelloul, 2013)

Pronostic 
200 points

 L’un des plus grands centres de séquençage de génomes ADN au monde, le BGI de Shenzhen (pour Beijing Genomics Institute), en Chine, est actuellement en train de séquencer le génome de 2 000 super-cerveaux. Si l’on découvre où se loge dans le cerveau l’intelligence fluide, les parents auraient à l’avenir la possibilité de sélectionner lors du diagnostic préimplantatoire leurs zygotes les plus intelligents pour concevoir un « super » bébé et lui faire un joli cadeau pour sa vie future. 

L’intelligence cristallisée, celle qui nous permet d’associer nos connaissances, entre aussi en jeu. Il est possible de l’améliorer en traitant les nouvelles informations de manière plus efficace. Pour cela, on a besoin de la mémoire de travail, qui peut s’entraîner comme un muscle, ainsi que l’ont prouvé des études des universités de New York et de Hangzhou (Chine).

Plus le réseau des intelligences fluide et cristallisée est dense, plus le QI est élevé. La bonne nouvelle, c’est que l’intelligence cristallisée peut s’accroître jusqu’à un âge avancé. La mauvaise, c’est que l’homme devient de plus en plus intelligent, entre autres parce que, dans un monde en constante évolution, il est contraint de créer de nouvelles associations, ce qui améliore son intelligence cristallisée.

C’est l’effet Flynn. Comment font les chercheurs pour que le méridien zéro reste toujours au milieu comme ils le souhaitent, aux alentours de 100 points ? Ils adaptent les tests en les rendant de plus en plus difficiles. De quoi nous éloigner davantage des 200 points.

Conclusion

200 points de Quotient Intellectuel ? Pas de problème, il suffit qu’un petit malin soit plus rapide que ceux qui adaptent les tests. Mais l’intelligence est une notion aléatoire : on estime que le QI d’Albert Einstein se situait entre 160 et 190 points. Voilà qui relativise pas mal la valeur des mesures.

TOUS LES SUJETS ACTUELS EN UN CLIN D’ŒIL 

> RECEVEZ LA NEWSLETTER ! <
Cliquer pour lire la suite
08 2015 The Red Bulletin

Article suivant