« La routine m’angoisse »

Entretien : Graeme Lennox
Photo d’ouverture : Sean Conway

Coureur de triathlon, kayakiste d’endurance et photographe, le quotidien de Sean Conway est un raid perpétuel. Un mode de vie à la portée de tous ?

Né au Zimbabwe, Sean Conway fut le premier à achever le triathlon ultime de Grande-Bretagne. En 2008, il relie le nord au sud de l’île à vélo, puis à la nage en 2013, et en courant en mai dernier – l’équivalent de 38 marathons. Mais l’homme de 34 ans basé à Cheltenham (Angleterre) ne se voit pas en sportif de l’extrême.

THE RED BULLETIN : Toutes nos félicitations pour vos performances. Avez-vous pensé à abandonner ?

Sean Conway : J’étais assailli de douleurs, mais je n’ai jamais douté. La douleur physique finit par disparaître, pas la souffrance de l’échec. 

Comment décide-t-on de consacrer sa vie au raid ?

Exister ne me suffisait pas. J’ai eu besoin de me dépasser. J’ai parcouru à ce jour 25 750 kilomètres sur mon vélo en m’endettant beaucoup, mais j’ai persévéré et ma vie a fini par s’améliorer.

« Les gens me désignent comme le gars avec les cheveux »
Sean Conway

 Et comment ?

Je vis toujours simplement, mais sans crédit immobilier. J’habite sur un vieux bateau de la RAF (Royal Air Force, ndlr) acheté sur eBay pour 2 000 £ (env. 2 800 €, ndlr), j’ai plus de liberté pour développer mes idées et j’ai créé une bourse pour soutenir les projets d’autres personnes.

Comment allez-vous vous surpasser après le British Triathlon ?

Je vais participer à un -Ironman qui se déroulera sur trois mois au lieu des 12 heures habituelles. Le parcours est encore top secret.

La pratique du raid est-elle accessible à tous ?

Oui. Je fais 1,80 m pour 65 kg. Je ne suis ni un sportif olympique ni un ex des forces spéciales. Juste un gars à forte pilosité qui à l’école était nul en sport. Mes erreurs de jeunesse m’ont permis de changer ma vie.

Vous est-il arrivé de vous faire peur ?

Seule la routine m’angoisse. L’aventure, c’est avant tout un état d’esprit. Nul besoin de quitter son job. Vous travaillez de 9 à 17 heures, le reste du temps vous appartient.

TOUS LES SUJETS ACTUELS EN UN CLIN D’ŒIL 

> RECEVEZ LA NEWSLETTER ! <
Cliquer pour lire la suite
09 2015 The Red Bulletin

Article suivant