How to: Never get lost

Tristan Gooley : 6 trucs pour ne (plus) jamais s’égarer 

Texte : Mark Thomas

Vous ne savez plus dans quelle direction aller ? L’explorateur Tristan Gooley vous explique comment toujours retrouver votre chemin. 

La carte numérique est une formidable invention mais quand la batterie lâche, le monde redevient une jungle impénétrable. Troquez Google pour Gooley, Tristan Gooley, explorateur et auteur de The Natural Navigator.

Lassé par la prévisibilité du voyage moderne, il adopte les techniques d’orientation des Inuits, des Touaregs et des Dayaks. « Avant, je considérais la nature comme de la verdure envahissante. À présent, j’y trouve un ensemble d’indicateurs. » Gooley a mené de nombreuses expéditions aux quatre coins de la planète. Il est à ce jour le seul à avoir traversé l’Atlantique en solo par mer et par air.

« Une virée de 3 kilomètres en m’orientant grâce aux étoiles, aux arbres et aux animaux provoque la même jubilation que mes virées en canot durant mon enfance. » 

1 Apprendre à observer

« Dans un premier temps, notre cerveau perçoit le mouvement comme un signe de danger ou une opportunité avant d’y ajouter formes et couleurs. Ce réflexe peut être contourné. En regardant de gauche à droite, le cerveau est en pilotage automatique induit par notre mode de lecture. Et de droite à gauche, la qualité de l’observation augmente, la vue informe le cerveau de manière différente avec un niveau d’attention plus élevé. »

2 Puis fermer les yeux

« La vue est un sens impérieux qui peut fausser notre jugement. Pour être pile en face du vent, fermez les yeux et orientez le visage jusqu’à sentir le vent sur les deux côtés de votre nez. Maintenez les yeux clos et fendez l’air avec la main. La fraîcheur doit être ressentie sur les deux côtés. Ainsi vous saurez avec exactitude d’où vient le vent et vous -pourrez anticiper les aléas de la météo. »

© Tristan Gooley // Youtube

3 Observer les plantes

« Observez et comparez les plantes situées en zone humide avec celles situées en zone plus sèche. Cela vous permettra d’établir une carte de l’humidité. Si vous devez gravir une colline, vous pourrez ainsi opter pour une voie où vous resterez au sec. Enfin, il est bon de se rappeler que les arbres tendent à pousser à l’horizontale sur un versant sud et à la verticale sur un versant nord. »

4 Prêter attention aux détails 

« Les Touaregs m’ont appris que sur le sable, le vent produit des ondulations asymétriques : le côté d’où vient le vent est moins creux que celui à l’opposé. Il en va de même sur une plage. Les ondulations asymétriques impliquent un écoulement de l’eau à sens unique du peu profond vers le plus profond. Les ondulations à sommet plat indiquent la présence de marée. Les ondulations symétriques marquent l’endroit où les vagues se brisent. Ces données permettent d’interpréter l’activité de l’eau avant de surfer, naviguer ou pratiquer le kayak. Si l’eau reflue, la baignade y sera déconseillée, le courant risquant de vous entraîner. »

Tristan Gooley (@NaturalNav) | Twitter

The latest Tweets from Tristan Gooley (@NaturalNav). Natural Navigator. Author & broadcaster Learn how to find your way with nature at:. United Kingdom

5 Naviguer en eaux fortes

« On appelle Glitter Path (voie scintillante, ndlr) le faisceau de lumière qui se reflète sur l’eau au coucher du soleil. La largeur du faisceau informe sur l’agitation de l’eau, plus il est large, plus les vagues sont hautes. Souvent, la largeur est par endroits irrégulière et renflée, signe d’une eau très agitée ou d’une zone très exposée au vent. Cette technique marche aussi avec l’éclat de lune en haute mer. »

6 Éviter les excursions de nuit

« Les Touaregs ne voyagent jamais de nuit. Ils me l’expliquent en me proposant une balade nocturne pendant laquelle je devais trouver le chemin du retour. Je savais où les points cardinaux se situaient, que nous avions marché 20 minutes dans une direction puis 20 autres vers l’ouest, mais une variation de l’angle du clair de lune d’à peine 15 degrés suffit à donner au désert une tout autre apparence. »

Cliquer pour lire la suite
08 2016 The Red Bulletin

Article suivant