simons

Un si bon méchant

Texte : Geoff Berkshire 
Photo : 2014 CTMG

Trois questions à Timothy Simons, star de la série Veep.

Dans cette énième pépite produite par la chaîne HBO, Simons s’est fait un nom en incarnant un conseiller véreux du Président des États-Unis. En parallèle, il s’est attaqué au grand écran en donnant la réplique à Seth Rogen, aussi co-réalisateur du film, et James Franco dans L’interview qui tue (titre original : The Interview).


THE RED BULLETIN : Quel est le secret pour se faire passer pour un bel enfoiré ?

TIMOTHY SIMONS : Je ne suis pas sûr de bien m’y prendre : je suis gentil avec les gens sur le plateau et ce n’est sans doute pas la bonne méthode. Donc, pour me rapprocher de mon personnage, je pense pendant les répétitions et le tournage à la pire chose que je pourrais dire à quelqu’un et de la pire des manières. Que ce soit de l’impro ou dans le script, je cherche l’attitude, le ton le plus égocentrique et le plus méprisant possible. Et je balance.


Vous avez tourné le film L’interview qui tue entre deux saisons de Veep. Parlez-nous de votre rôle dans ce long-métrage.

Je suis le producteur associé, James est le visage et la voix de l’émission et Seth en est le producteur. Le mec que je joue est totalement investi dans le show, il pense qu’interviewer des stars est une raison de vivre en soi, voire la plus importante aux États-Unis.  

L’interview qui tue, la bande-annonce

Vous êtes actif sur Twitter, vous avez même partagé le contenu d’un vieux cahier dans lequel, ado, vous aviez listé vos films favoris. Dont Rad, un obscur film sur le BMX sorti en 1986… 

« Mon personnage pense qu’interviewer des stars est une raison de vivre en soi, voire la plus importante aux États-Unis »
Timothy simons

 C’est un film étonnant, il pue l’Amérique. C’est l’histoire d’un gamin qui préfère sécher ses cours au collège pour se qualifier pour le Helltrack, un championnat national de BMX qui se court dans sa ville. Il a une longue discussion avec sa mère, qui veut qu’il fasse quelque chose de sa vie mais lui, il veut rider, rien d’autre. Il lui explique : «J’aurai tout le temps de repasser le brevet mais le Helltrack, c’est une occasion unique dans ma vie !» Et devinez quoi ! Il gagne la course. 

 

L’interview qui tue sera sur les écrans le 18 février 2015

Cliquer pour lire la suite
10 2014 The Red Bulletin  

Article suivant