10 conseils pour devenir un meilleur rider

Photos : Mattias Fredriksson

Améliorez vos performances grâce aux conseils VIP du Atherton Racing Team.

1 MULTIPLIEZ LES DISCIPLINES 

Le vélo de route se rapproche des efforts à produire en mountain bike. En termes d’intensité, vous développez aussi des sprints courts et brutaux. Sur une piste de descente, le risque de chute est élevé. Préférez le vélo de route, c’est plus sûr. » Alan Milway, préparateur physique

ÉTIREZ-VOUS

« J’ai commencé à faire beaucoup de yoga pour le dos et les hanches, parce que mon dos commençait à souffrir. La douleur a fini par disparaître. Ça fait une énorme différence pour moi, je m’étire pendant une demi-heure avant une séance et pratiquement tous les soirs, entre 60 et 90 minutes. On le fait aussi à la salle. Même si ce ne sont que des mouvements basiques, ouvrez vos fléchisseurs des hanches et des épaules, vous verrez comme ça aide votre pédalage et votre récupération. Surtout si vous faites du vélo de route, à cause de la posture. » Rachel Atherton

3 SOIGNEZ VOS VIRAGES  

Dans un virage, beaucoup de coureurs ont les pieds à la même hauteur sur les pédales. Mais si vous positionnez le pied extérieur en bas, et en haut le pied intérieur, le poids de votre corps va vous aider à rester compact et vous pourrez vous pencher un peu plus. Si vos pieds sont à la même hauteur, votre centre de gravité sera plus haut, vous perdrez en vitesse et en stabilité. » Rachel Atherton

4 SOULEVEZ DE LA FONTE

« Si en salle vous cherchez un mouvement qui pourrait vous aider à vélo, optez pour le deadlift (soulevé de barre au sol). C’est simple à apprendre et vous pouvez rajouter du poids au fur et à mesure. Cela fait une grosse différence en termes de puissance. On travaille les jambes, les fesses, le dos, les épaules, c’est un mouvement complet. Si vous n’avez qu’une demi-heure devant vous, voici une bonne façon d’en tirer profit. » Rachel Atherton

5 SELLE BASSE

« Si vous roulez en cross-country, vous positionnez votre selle assez haut pour grimper, mais de nombreux coureurs ne pensent pas à la rabaisser en descente. Si elle est trop haute, elle vous fera pencher en arrière ou vous poussera à vous porter vers l’avant, donc en déséquilibre. Si la selle est abaissée, le vélo bouge mieux dans les descentes et vous tournerez mieux, comme votre poids est mieux centré. Il existe maintenant des tiges de selle réglables, c’est devenu facile. » Rachel Atherton

6 OUVREZ LES YEUX

« L’endroit où vous regardez influe sur l’endroit où vous arrivez. Votre corps suit votre ligne de mire et un virage survient généralement en suivant votre mouvement de tête. Entrez dans le virage, gardez vos yeux sur le point de sortie, et tout votre corps s’enroulera autour de la courbe, en cherchant la sortie et sans subir le virage. » Gee Atherton

Positionner votre pied extérieur en bas vous rendra plus compact dans les virages

7 RÉGLEZ VOS SUSPENSIONS 

« Beaucoup de riders ont du mal à -régler leur vélo : ça va de la pression des pneus aux suspensions. Réglez vos suspensions en fonction des conditions. Il y a un enfoncement maximal quand vous vous -asseyez sur la selle qui ne doit pas dépasser le tiers de la suspension. Si elle est mal réglée, vous allez trop vous affaisser. Je vois plein de gens dans cette situation et je comprends mieux pourquoi ils n’arrivent pas à pédaler. » Marc Beaumont

8 ENTRAîNEZ-VOUS À DEUX

Entraînez-vous avec quelqu’un d’aussi en forme, rapide et endurant que vous. Vous vous motiverez mutuellement et vous allez progresser en même temps. Avec mon partenaire d’entraînement, nous roulons beaucoup ensemble, on compare donc nos performances et nos notes. C’est aussi plus amusant et ça motive d’avoir avec soi quelqu’un avec qui on peut se changer les idées. » Gee Atherton

9 SORTEZ DE VOTRE ZONE DE CONFORT

« Quand vous entrez en piste, ne vous en tenez pas à ce que vous savez faire. Construisez de nouveaux tronçons sur une piste adaptée à votre niveau, mais avec une part de défi, ou prenez le temps de voyager pour découvrir des endroits qui vous offriront de nouvelles expériences. » Gee Atherton

Dernier conseil : APPRENEZ LE FREINAGE EFFICACE

« Si vous êtes sur une piste rapide, vous devez être agressif sur votre freinage, plutôt que de vous laisser glisser lentement. Lorsque vous êtes à pleine ­vitesse en ligne droite, freinez très fort le plus tard possible, au moment où vous en avez vraiment besoin. Nous travaillons ça et beaucoup de coureurs le font également. C’est tentant de freiner progressivement, mais c’est une mauvaise habitude. Si vous êtes précis sur vos points de freinage, vous sentirez mieux la piste et vous verrez tout de suite la différence. » Gee Atherton

Cliquer pour lire la suite
04 2014 THE RED BULLETIN France

Article suivant