Chema Martínez

Wings for Life World Run : Valence

Photo : Alberto Lessmann pour Wings for Life World Run

Avec 34 villes participantes au Wings for Life World Run, sport et voyage n’auront jamais été aussi concomitants ! Bienvenue à Valence.

Rien de telle qu’une escapade de week-end en guise de récompense pour booster la ­motivation. Au programme : culture, gastronomie et course à pied. La ville de Valence en ­Espagne, « Cité du Running » autoproclamée, semble toute indiquée. Tourisme et sport sont ici liés comme nulle part ailleurs.

La course  Wings for Life World Run démarre à la Cité des Arts et des Sciences composée de cinq musées interactifs à visiter avant ou après la course, dont le fameux musée océanographique abritant le plus grand aquarium d’Europe.

Valencia

L’architecture unique de Valence.

© picturedesk.com

Les Jardins du Turia sont le point de ralliement des joggeurs valenciens, tous les week-ends jusqu’à 50 000 personnes y trottinent. Son parcours de neuf kilomètres en direction du port constitue une bonne mise en jambes avant la course pendant que les enfants s’amusent au parc Gulliver en grippant et glissant sur la statue longue de 70 mètres du géant allongé. 

Le parcours de Wings for Life World Run file ensuite vers le port où ceux qui ont mis la gomme pensent déjà à compenser les pertes de calories et à se réhydrater. La fideuà, une paella à base de vermicelles jaunis au safran ou noircis à l’encre de sèche, accompagnée d’un verre de vin du pays y pourvoira largement. De plus, cette délicatesse assure un bon apport en glucide. 

 

Valencia

Le réconfort après l’effort, en mode bord de mer.

© Valencia Turismo

Enfin, pour ceux qui après 23 heures tiennent encore debout avec encore suffisamment de force pour se traîner jusqu’au café Del Duende dans la vielle ville, ils pourront assister à un spectacle de flamenco qui enflammera même les plus épuisés d’entre eux !

Conseil de pro

« Des conditions favorables aux records : faible dénivelé, météo idéale, une population fan de course à pied ! »

Cliquer pour lire la suite
03 2016 The Red Bulletin

Article suivant