Dakar motorsport rally: What to expect during the race

Dakar : 40 questions et réponses #3

Texte : Werner Jessner
Photo : FELIPE TRUEBA

Le rallye Dakar est le plus grand rallye-raid au monde… et aussi le plus dangereux. Nous répondons à 40 questions que vous posez certainement. Troisième partie : se préparer et anticiper les imprévus en 10 points.

La 39e édition du rallye Dakar démarre ce 2 janvier à Asunción, au Paraguay. Comment réagir face aux imprévus, savoir ce qui est autorisé, toléré ou carrément interdit… 

  • Que doit-on faire en cas d’accident ?
  • Qui pourra réparer ma voiture en cas de pépin technique ?
  • Le copilote est-il autorisé à prendre le volant ?
  • Comment agir en cas de collision avec un animal sauvage ?
  • Mais à quoi peuvent bien servir tous ces boutons ?
  • Où faire le plein ?
  • Comment peut-on se perdre même avec un GPS et un roadbook ?
  • Est-ce qu’il faut toujours rester sur la piste ?
  • Faut-il toujours rouler le plus vite possible ?
  • Les excès de vitesse sont-ils sanctionnés ?
Cliquer pour lire la suite
1. Que doit-on faire en cas d’accident ?

Si l’on est conscient, il suffit d’appeler l’équipe de secours, ce qui a l’inconvénient de vous sortir automatiquement de la compétition. Si l’accident est plus grave et que le pilote est inconscient, on peut évidemment faire confiance à la solidarité des autres concurrents, ainsi qu’au mécanisme Irritrack qui envoie une alarme au PC course en cas d’arrêt brutal ou de position couchée de la moto.

Jacek Czachor changing a wheel for Dabrowski (Toyota)

Le Tchèque Jacek Czachor, copilote du Polonais Marek Dabrowski (Toyota), est ici en train de changer une roue lors de la 11e étape du rallye Dakar 2016, en Argentine entre La Rioja et San Juan.

© Felipe Trueba

2. Qui pourra réparer ma voiture en cas de pépin technique ?

Sur et hors de la piste, vous ne pourrez compter que sur vous-même ou sur votre copilote. Au bivouac, ça dépend : si vous avez pris une assurance mécanique, pas de souci. Optez aussi pour l’assurance individuelle accident. 

3. Le copilote est-il autorisé à prendre le volant ?

Oui, s’il a obtenu une licence de compétition au préalable.

4. Comment agir en cas de collision avec un animal sauvage ?

Vous êtes en Argentine, le pays du steak ! Faites un bon feu, et profitez-en.

Dakar motorsport rally: Cockpit of a racing car

© Flavien Duhamel

5. Mais à quoi peuvent bien servir tous ces boutons ?

Parce que chaque commande figure en double sur le tableau de bord, comme dans les avions. Sur celui de la Peugeot 3008 DKR, on a donc deux GPS, deux Tripmaster (compteurs kilomètres) et un chronomètre. C’est le domaine du copilote, qui actionne aussi le klaxon et les essuie-glaces, et qui peut accéder directement aux fusibles si besoin. Autres alliés indispensables : le roadbook, bien sûr, et le cadenceur, pour gérer sa vitesse.

Dakar: Petrol station

Le coureur KTM Marc Coma (Espagne) à une station-essence.

© Felipe Dana

Cliquer pour lire la suite
6. Où faire le plein ?

Sur les étapes spéciales, on se ravitaille grâce aux camions-citernes qui jalonnent les pistes. Pour le reste du parcours, il y a les stations-essence locales.

7. Comment peut-on se perdre même avec un GPS et un roadbook ?

Vous avez suivi un concurrent qui se perd, ou fait confiance au reste du troupeau (qui fait fausse route). Cela fait une semaine que vous dormez peu, que vous avez la diarrhée ou le mal de l’altitude et vous n’êtes donc pas au top de votre forme. Vous n’avez pas bien étudié votre roadbook la veille, avez pété votre fixation GPS ou votre dérouleur lors d’une chute. Votre copilote n’est pas super efficace. Autre raison : vous avez loupé un des points de passage GPS et vous vous retrouvez hors-réseau.

Roadbook
8. Est-ce qu’il faut toujours rester sur la piste ?

Non, mais les waypoints (points de passage) indiqués sur votre roadbook sont obligatoires.

9. Faut-il toujours rouler le plus vite possible ?

Non, seul compte le temps total entre chaque épreuve spéciale. Pour les horaires, mieux vaut arriver au bivouac avant 21 heures : c’est à ce moment que commence le briefing du lendemain.

Dakar: motorbike at night

© ASO/ @World/ A Lavadinho/ A Vialatte

10. Les excès de vitesse sont-ils sanctionnés ?

Et comment ! Sur les étapes de liaison, la vitesse est limitée et contrôlée grâce au GPS. Pour ceux qui dépassent même d’un kilomètre/heure, la note est salée : dix fois le montant d’une prune normale.

Cliquer pour lire la suite
01 2017 The Red Bulletin

Article suivant