Les Highlands d'Islande

Des déserts en Europe ? Oui, ça existe !

Texte : Florian Etcheverry
Photo d’ouverture : Toby Cowley / Red Bull Content Pool

Vous pensiez qu’il fallait obligatoirement aller loin pour faire l’expérience d’un désert ? Eh bien non ! À moins de 3 heures de vol de Paris, en Europe, on vous présente 4 déserts qui méritent le détour.

Qu’ils soient en Espagne, en Islande ou encore au fin fond de la Serbie, chacun de ces déserts recèle un petit quelque chose de particulier qui le rend incontournable. Tranquillité, gros trip sportif, ou encore contemplation de paysages lunaires, on vous garantit un dépaysement digne des déserts les plus lointains.

Alors, demandez le remboursement de votre billet pour le Sahara, et direction l’un des 4 grands espaces européens ci-dessous : 

  • Les Highlands d’Islande 
  • Le désert de Deliblato en Serbie
  • Le désert des Bardenas Reales en Espagne 
  • Le désert de Tabernas en Espagne 
Les Hautes Terres d’Islande : direction l’espace

© Youtube // Red Bull

Bienvenue dans le désert le plus extraterrestre de cette liste : visiter les Highlands, c’est parcourir une grande partie de l’intérieur de l’Islande. Cette partie de l’île est la plus extrême, avec des paysages volcaniques emplis de soufre.

Le plus fascinant avec ce relief, c’est qu’il comporte tout un désert de cendres noires. Les dingues de trek y bivouaquent même au mépris des tempêtes de cendres pour une seule raison : ici, le temps et les saisons n’ont plus cours.

Ce lieu est un passage, un rite, une initiation, quasiment une mise à l’épreuve dans laquelle seuls trois principes restent en tête :

  • boire,
  • manger,
  • et avancer coûte que coûte.

Andi Tillmann by Tobey Cowley

Andi Tillmann en 2014, en plein riding pour la team InFocus dans un désert volcanique.

© Toby Cowley / Red Bull content Pool

 
Inutile de préciser que marcher dans ces conditions est la garantie d’arriver à destination les pieds en lambeaux et les articulations complètement grippées. 



LE MOOD
Endurance et contemplation. Les Hautes Terres, ou Highlands, sont clairement la destination la plus sportive de notre sélection. Pas forcément parce qu’il existe moult disciplines à pratiquer, mais plutôt parce que le séjour (3 semaines minimum si vous voulez vraiment profiter du lieu) demande une vraie préparation. La bonne nouvelle : avec ses paysages lunaires, les Highlands vous garantissent des photos incroyables, à faire pâlir de jalousie tous vos potes Facebook et abonnés Flickr.

QUELS SPORTS PRATIQUER ? 
Le trek en mode extrême est évidemment incontournable. Mais le VTT freeride laisse également des souvenirs impérissables. En témoigne le film Into The Dirt dédiés aux Highlands.

Le désert de Deliblato (Serbie) : le Sahara européen
Deliblato by Gary Burns

Un paysage mutant à chaque recoin. 

© Gary Burns

Si lors de votre séjour dans les Balkans vous tombez dans votre guide touristique sur « Deliblatska Peščara », pas de panique. Vous aurez juste affaire à ce qu’on appelle souvent le « Sahara de l’Europe ». Le désert de Deliblato est aussi le plus vieux du continent.

Ironie de l’histoire, il est aujourd’hui largement recouvert de verdure, puisque la main de l’Homme y a planté diverses végétations pour stopper la progression du sable. À tel point qu’aujourd’hui, ce spot est devenu une réserve naturelle. Paysages de steppe, marécages, forêt de pins, et bien évidemment du sable…  Voilà pour le petit point Histoire–Géo. 

sands 👹

A post shared by Luke Black (@lukeblackmusic) on

QUEL MOOD ?
Chiller et se vider la tête ! Le désert de Deliblato n’est clairement pas le lieu pour faire crisser les pneux. Alors posez-vous et admirez les paysages, car en Europe, il est rare de pouvoir tomber sur des panoramas dignes des steppes et déserts africains. 

QUELS SPORTS PRATIQUER ?
À la vue des dunes de ce désert, on aurait aimé vous dire qu’il est possible de faire du snowboard dans le sable mais non. Définitivement non. Il s’agit bel et bien d’une réserve naturelle, et c’est clairement ce qui fait le charme de ce petit bout d’Afrique en Europe. 

Le désert des Bardenas Reales (Espagne) : le désert façon George Miller 
Bardenas en Navarre

Des étendues de rêve, mais aussi des ravins et de la verdure en plein cœur de la Navarre. 

© Wikimedia

À 70 kilomètres des Pyrénées espagnoles, le désert des Bardenas Reales s’étend sur 200 km, entre Tudela (Navarre) et Lérida (à l’entrée de la Catalogne). Il comporte trois parties distinctes :

  • El Plano (au nord), terre des grands plateaux ;
  • la Blanca (partie haute et basse) et sa série de ravins escarpés ;
  • et enfin, la Negra, partie la moins désertique.


Mais le plus frappant : en sortant de la ville, il ne faut pas aller bien loin pour se retrouver rapidement en plein désert.

Guido Tschugg, Bardenas

L’Espagnol Guido Tschugg en freeride dans les Bardenas, un vrai spot unique.

© Hoshi Yoshida


Ce paysage rappelle évidemment les étendues américaines, et plus précisément celles de l’Utah. À tel point que les cyclistes locaux parlent du terrain comme d’un mini Rampage espagnol. Autant dire qu’il s’agit d’un vrai spot de VTT freeride , bardé de formations rocheuses, et de dénivelés impressionnants. Le tout agrémenté de cette petite atmosphère bien poussiéreuse si chère au Red Bull Rampage.

LE MOOD 
Un petit côté Mad Max ! Vous vous imaginez rider tranquillement et être soudainement surpris par le bruit tonitruant d’un avion de guerre vous survolant ? Et bien, c’est peut-être ce qu’il pourrait vous arriver, puisqu’une gigantesque base militaire a élu domicile juste à côté de certains spots de freeride. Les locaux évoquent même des largages de bombes faisant trembler le sol. Une légende ? Jugez par vous-même. En tout cas, le dépaysement est garanti !

QUELS SPORTS PRATIQUER ?
Évidemment le VTT. Mais il faut aussi noter que Julien Dupont affectionne particulièrement ce lieu. Si vous êtes donc plutôt fan de trial, le désert des Bardenas Reales peut vite devenir votre lieu de prédilection. Mais faites attention aux températures.

 

© Youtube // Ride The World

Désert de Tabernas (Espagne) : Total Western !
Mina Guli

Mina Guli en plein désert de Tabernas, dans le cadre du défi Thirst For Water en 2014. 

© thirstforwater.org

Le désert de Tabernas est à une trentaine de kilomètres d’Almería, capitale de la province du même nom. Si vous êtes fans de western spaghetti, vous connaissez en réalité ces paysages comme votre poche : c’est effectivement ici qu’a été tournée la fameuse Trilogie du Dollar de Sergio Leone. Le paysage : des dunes et canyons façonnés par deux millions d’années d’érosion. Et ça, à perte de vue. Petit conseil : même si vous êtes incollable en western, on vous encourage fortement à vivre en vrai ces paysages, car se retrouver dans les canyons de ce désert procure une sensation mystique incomparable.

LE MOOD
L’Arizona sans dégainer votre passeport. Tabernas, c’est juste comme les Badlands de là-bas. On peut même se balader à cheval. Et si vous voulez parcourir un désert dans des conditions climatiques moins extrêmes, c’est the place to be, même si le cagnard estival (plus de 40 degrés) picote légèrement.

QUELS SPORTS PRATIQUER ?
Pour les plus endurants, l’Xtreme Trail Cup se tient en mars. Le principe : 26 kilomètres à parcourir à pied ou en VTT. Vous pourrez y côtoyer des traileurs venus de France, de Roumanie et du Danemark. Et même si vous pensez qu’en mars les températures sont encore assez clémentes, on vous conseille fortement de venir équipés.

Ramblas de Tabernas

I love the colors of the Tabernas Desert in winter. In fact, summer sports the same colors but under an unbearable heat.

Cliquer pour lire la suite
09 2016 The Red Bulletin

Article suivant