Zlatan Ibrahimovic Portrait

Euro stars : Zlatan Ibrahimović

Texte : Juan Moreno
Photo : Getty Images

Le Suédois de 34 ans évoluant au Paris Saint-Germain est l’incarnation même de l’avant-centre : fort, habile, puissant, et il s’intègre parfaitement à n’importe quelle équipe.
Zlatan Ibrahimovic, PSG
Zlatan Ibrahimović, 34 ans, Suède

Zlatan Ibrahimović, star immense du PSG et meilleur footballeur suédois de tous les temps, est aussi très doué pour piquer des vélos. Et on peut lui en parler, il n’a pas honte de son enfance. C’est même elle qui a fait de lui ce qu’il est aujourd’hui, selon ses dires. Voilà un homme qu’on ne peut pas comprendre sans connaître son passé.

Enfant du divorce, Ibra grandit dans l’un des quartiers les plus mal famés de Malmö. Son père est un alcoolique serbe et sa mère, une femme de ménage croate surmenée. De nombreux amis d’enfance d’Ibrahimović ont eu (et ont encore) des démêlés avec la police. L’une de ses profs pense encore aujourd’hui que le petit ­Zlatan ne venait pas à l’école pour apprendre mais pour manger à l’œil à la cantoche.

Si la vie est une compétition, alors Ibrahimović est parti des vestiaires. Les premières années, s’il se fait remarquer sur les terrains de foot, c’est surtout à cause de son côté tête de mule et de sa manie de piquer des vélos après les matches. Ibrahimović se vexe quand on ne lui fait pas la passe, égoïste, il multiplie les provocations. La vie n’est pas facile pour ce kid, et il semble prendre un malin plaisir à la foutre complètement en l’air. 

Stats, buts, likes :
Zlatan en chiffres

2
Comme Ronaldo, il a marqué à toutes les minutes de jeu. Et il est (avec plus de 60 buts) le meilleur buteur de l’histoire de l’équipe de Suède. Il trouve les filets à un match international sur deux.

6
Record inégalé : « Ibra » a participé à la Ligue des champions avec six clubs différents.

10
… le nombre de fois que le géant d’1 m 96 a été élu meilleur joueur suédois de l’année. Un record mondial.

30
Le retourné acrobatique de 30 mètres de Zlatan (contre ­l’Angleterre en 2012) est plus parlant que des ­milliers de chiffres.


En 1999, il intègre son premier club pro, le Malmö FF. Ibra a 18 ans, il est bon techniquement pour sa taille (1 m 95), mais trop mince, limite squelettique. On aurait du mal à dire à quel moment le jeune homme a pris la décision de changer sa vie du tout au tout. Peut-être est-ce dû au fait que, pour la première fois de sa vie, il a sa chance, lui aussi : dans un cadre professionnel, peu importe que tu aies des parents qui t’aiment ou pas. Tout ce qui compte, c’est ce que tu es ­capable de faire. Il ne faut pas sous-­estimer l’impact que cela peut avoir sur quelqu’un qui n’a jamais connu ça. 

Tout change avec le Malmö FF. C’est peut-être Hasse Mattisson, alors capitaine de l’équipe, qui décrit le mieux la transformation d’Ibrahimović : « Sa rage s’est transformée en volonté. » La vie de Zlatan Ibrahimović ferait un parfait scénario pour un film de série B : parti tout en bas de l’échelle, il a fait son chemin, tout seul, jusqu’au sommet. Depuis 2002, à deux petites exceptions près, il a toujours fini la saison en champion. Avec la Juventus (même si le titre leur a finalement été retiré suite au ­scandale du Calcio), l’Inter Milan, le FC ­Barcelone, le Milan AC et le Paris Saint-Germain.

Partir de tout en bas et atteindre les sommets. Une vieille histoire. Celle de Zlatan Ibrahimović.

© Nike Football // YouTube

Aujourd’hui, à 34 ans, c’est un véritable athlète et il n’a plus rien de commun avec celui qu’il était auparavant sur le terrain. Sa réputation de râleur n’a plus rien à voir avec la réalité : il a marqué 23 buts sur les 22 premières journées de Ligue 1 cette saison. Des cartons jaunes ? Un seul. 

Ibrahimović est l’un des joueurs les plus déterminés et les plus efficaces du monde. Pas de petites ruses inutiles, pas de feintes. Tout en énergie et en puissance, il se concentre sur un seul objectif : marquer. Il s’est battu pour sortir des vestiaires et se hisser jusqu’au sommet – et il n’est pas prêt à lâcher sa place de sitôt. Car il a réussi à transformer sa rage de laissé-pour-compte en ce qui fait de lui un immense joueur : la volonté pure et dure.

Le FIFA check
Zlatan Ibrahimovic, PSG

© Source : EA Games FIFA 16

Cliquer pour lire la suite
05 2016 The Red Bulletin

Article suivant