Formule 1: les écuries de 2030

Illustrations : Martin Udovicic

Les entreprises technologiques prennent leur revanche sur l’asphalte. Google, Apple, Facebook et Samsung lancent leurs propres équipes de Formule 1. Voici leurs voitures.

Apple

 

APPLE

Ligne svelte, légère, plus rapide que ses concurrentes : voici l’iCar. Apple susbtitue le volant par un écran touchscreen. Les pilotes peuvent aussi se faire remplacer par des avatars virtuels.

+ Vitesse, ligne élancée, conduite révolutionnaire.

– Les pneus, impossibles à changer. Si l’un éclate, c’est toute la voiture qu’il faut renouveler.

GOOGLE

Le géant de la technologie s’est allié au constructeur Ford Mustang pour développer une voiture qui s’auto-conduit. Google a délaissé Android pour se tourner vers un système d’exploitation intelligent et innovant, le HAL 1000. Grâce à YouTube, les données sont réceptionnées dans le cockpit via un flux direct de 4k.

+ À chaque nouvelle recherche lancée, la voiture gagne en rapidité. Excellente protection contre les accidents. Les images filmées par la caméra subjective depuis le cockpit sont directement accessibles sur YouTube.

– La voiture photographie le spectateur, démarre une reconnaissance de visage en fouillant les donnés de Google Picture Search puis ouvre automatiquement son profil Google+. Le système d’exploitation plante souvent.

FACEBOOK

Plus la voiture a de likes sur sa page, plus vite elle roule. L’algorithme permettant cette interaction a été mis au point par les développeurs du système Bitcoin. Blagueur, Mark Zuckerberg leur a donné comme consigne d’installer un dispositif catapultant des cookies dans le public.

+ Le bolide poste un selfie à chaque tour. Chaque like récolté fait s’accélérer la voiture. Fidélisation des followers avec des gâteaux secs.

– Inonde ses spectateurs et calendriers avec de la pub. Le design change toutes les semaines, les fans ne s’y retrouvent pas. 

SAMSUNG

Au départ, Samsung travaille en sous-traitance pour Apple, et ne lui livre que le pare-brise. Petit à petit, l’entreprise prend de l’assurance et impose sa propre écurie. La toute première voiture est entièrement conçue avec du plastique. Et avec l’aide d’une imprimante 3D. Pour la propulsion, Samsung s’est alliée à Tesla Motors.

+ Beaucoup d’applications pensées pour un usage personnel, dont le conducteur ne se sert quasiment jamais. Il ne peut pas les désinstaller non plus. 

– Ressemble d’un peu trop près à l’iCar d’Apple.

Cliquer pour lire la suite
03 2015 redbulletin.com

Article suivant