Lindsey Vonn

Un challenge émotionnel

Lindsey Vonn poursuit son blog. Pas encore au top de sa forme, mais déterminée, elle parle de ses bonnes résolutions pour l’année 2015.

9 janvier 2015

Salut !

Avec un peu de retard, je tiens à vous souhaitez mes meilleurs vœux pour une année pleine de bonheur et défis ! J’espère que vous avez pu célébrer les fêtes entourés de vos proches. Pour ma part, j’ai quitté les montagnes et le froid et me suis évadée en Floride avec Tiger pour profiter du soleil. La distance ne m’a pas fait de mal. Les courses et la neige ne m’ont pas manqué – j’ai même eu l’impression d’être en vacances ! J’avais sincèrement besoin de ce break, car les mois à venir promettent d’être éreintants ! Ce mois de janvier sera une pierre de touche pour moi avec trois descentes : celles de Bad Kleinkirchheim, Cortina et St. Moritz.

C’est après Val d’Isère que j’ai réalisé qu’il me manquait encore un petit quelque chose. Au niveau du training surtout. Jusqu’ici, mon genou est resté stable. Mais je sais que j’ai pris du retard dans mes séances d’entraînement. À cela se sont rajoutées les conditions variables à Val d’Isère. Bref, j’ai commencé à me faire du souci. J’étais donc déjà sous tension lorsque coureuse autrichienne a chuté lors d’un saut, se blessant… au genou ! Je vous laisse imaginer l’état de mes nerfs ! Déjà que je n’étais pas très rassurée, là c’était carrément l’angoisse qui prenait le dessus. Je me rends compte que je ne suis plus habituée au stress et aux situations pesantes, comme avant un saut important. J’ai confiance, je sais que mon genou va mieux, cependant je ne peux pas m’empêcher d’entendre cette petite voix dans ma tête me susurrer des scénarios catastrophiques estampillés « et si jamais… ». Prendre le départ après cet événement fut donc un vrai challenge émotionnel pour moi. 

Lindsey Vonn

Lindsey Vonn avec son « prix », Winne,  après sa victoire à Val d’Isere.

J’étais encore secouée au moment du Super G. Bien entendu, dans ces cas-là, on décide de faire une course dans le bon état d’esprit, c’est-à-dire sans peur, et avec la rage de gagner. Seulement… en théorie, c’est simple. En pratique, c’est plus compliqué. Alors connaissant mes antécédents… Je me suis un peu écartée de la ligne, je suis restée bloquée dans la neige molle. Et je suis tombée, logique. Mon coude me fait encore un peu souffrir, mais rien de grave. Cela ne me gênera pas pour les prochaines courses. J’ai la chance d’avoir autour de moi des amis et une famille formidables. Ils savent comment me soutenir et me réconforter après les coups durs.

Le  Super G terminé, un hélicoptère m’a conduite à Zurich. Car on m’attendait sur le plateau d’un show télévisé, j’étais l’invitée du jour. Après l’émission, j’ai rencontré Roger Federer. Ce soir-là, il disputait un match de tennis amical contre Stan Wawrinka au profit de sa fondation. C’est toujours plaisant de voir Roger et de discuter avec lui. Il me donne de très bons conseils, il sait comment aborder et gérer les problèmes liés au sport de haut niveau. Je suis très fière et très heureuse de compter un tel homme et un athlète aussi talentueux dans mon entourage. 

« Roger Federer me donne de très bons conseils, il sait comment aborder et gérer les problèmes liés au sport de haut niveau »

Ce fut aussi pour moi l’occasion de puiser de l’inspiration pour ma fondation. J’ai investi beaucoup d’énergie et de volonté afin de revenir dans la compétition. Mais je ressens le besoin de me dédier à quelque chose de plus grand. Quelque chose qui fasse du sens et que je pourrais un jour transmettre ou léguer à une personne de confiance. J’ai reçu tant de soutient, en toutes circonstances, que je voudrais désormais m’engager et offrir à d’autres enfants la possibilité de réaliser leur rêve. Ce sera donc par le biais de cette fondation, qui devrait ouvrir ses portes dans les mois qui viennent.

Je me réjouis de cette nouvelle année qui commence. Elle sera synonyme de chance renouvelée, d’échec aussi, de records inédits et de projets tout neuf. Tous vierges de mauvais souvenirs.

Cliquer pour lire la suite
01 2015 redbulletin.com

Article suivant