harrison barnes

Long à la détente

Photo d’ouverture : Dezi Catarino

La préparation d’Harrison Barnes pour tenir une saison en NBA.

« La différence entre un bon athlète et un athlète d’exception, c’est sa capacité à tirer le maximum de son corps, tranche Harrison Barnes. Pour un basketteur, cela se mesure à l’explosivité et à la rapidité. » 

Lors de sa première saison NBA en 2012-2013 sous le jersey des Warriors, Barnes atteint 16 points de moyenne en playoffs. L’an passé, l’ailier longiligne de 2,03 m livrait une saison médiocre. Et décidait de travailler avec  Travelle Gaines, un préparateur physique qui a coaché plus de 300 joueurs de football américain et des stars comme Sean « P. Diddy » Combs. Barnes a durement renforcé ses jambes et travaillé son endurance pour la transition entre les phases défensive et offensive. « L’entraînement s’attarde beaucoup sur la détente et la course, détaille Gaines. Avoir de bonnes chevilles et de solides orteils est essentiel à une bonne puissance d’impulsion. »

Cliquer pour lire la suite
11 2014 RedBulletin.com

Article suivant