La technique du lance-pierre

Photos : Sebas Romero/Red Bull Content Pool
Texte : Inma Sánchez Trejo

L’Espagnol Horacio Llorens, champion du monde de voltige, et l’Argentin Hernán Pitocco ont effectué un base jump à 4 500 mètres d’altitude depuis un parapente. Llorens raconte.

1 L’IDÉE

« Il y a environ un an, j’avais à l’esprit de mener à bien la technique du lance-pierre [slingshot], le nom que les voltigeurs Horacio Llorens, champion du monde, et Hernán Pitocco, son partenaire, ont donné à leur dernière prouesse. Je me suis entraîné à faire du saut en parachute depuis un parapente, et je savais qu’avec le système adéquate, il était possible de sauter en effectuant une manœuvre acrobatique. Puis j’ai réalisé ce serait encore plus fun de tenter ça à deux. J’ai donc proposé à Hernán Pitocco de relever ce défi avec moi. Il ne m’a pas cru au début, me disant que c’était parfaitement impossible. Puis il s’est laissé convaincre, et on a amorcé la phase de mise en pratique. »

Hernan Pitocoo y Horacio Llorens

L’Argentin Hernán Pitocco, 36 ans, et l’Espagnol Horacio Llorens, 32 ans.

2 LE SCÉNARIO

« Nous nous entraînons toujours dans les Pyrénées, à La Molina, en Espagne. C’est un endroit sublime, que nous connaissons bien », raconte l’acrobate espagnol. C’est aussi une station de  ski réputée. « Il ne nous restait qu’à choisir quand. Nous avons opté pour une date en hiver, car vus du ciel, les paysages enneigés sont magnifiques. Et surtout, essentiel pour nous, les vents sont plus calmes, ce qui facilitait l’ascencion en ballon jusqu’à 4 500 mètres. »

Red Bull Slingshot

La station de ski de La Molina est situé au cœur des Pyrénées catalanes, dans la province de Gérone.

3 LA PRÉPARATION

« Nous avons commencé l’entraînement l’été dernier, afin de définir le matériel dont nous aurions besoin, voire de le fabriquer nous-mêmes, explique Horacio Llorens. Nous avions besoin d’un parapente tandem hyper solide pour faire nos acrobaties, et de harnais flexibles pour voler sans entrave avec le parapente, et pour nous en libérer d’un simple mouvement avant d’entamer la descente en chute libre. C’est cette partie-là qui fût la plus difficile à concevoir. »

Salto BASE con parapente

Pourquoi sauter d’un hélicoptère quand on peut le faire d’un ballon ?

4 LES RISQUES

« Nous avons vécu le pire scénario qui pouvait arriver : l’un de nous, Pitocco, est tombé sur le parapente très violemment parce que nous avions choisi le mauvais moment », explique l’Espagnol à propos de l’accident de son coéquipier argentin, juste après s’être libérés du parapente et alors qu’ils etaient en apesanteur. « Le plus important était que cela ne se reproduise pas. Nous avons donc analysé l’action en vidéo sous tous les angles afin de mieux comprendre ce qu’il s‘était passé (ou mal passé). Il est parfaitement normal d’avoir le tract avant de sauter, mais une fois partis, dans l’action, la peur disparaît. Vous êtes tellement concentrés sur ce que vous faites que vous ne pensez à rien d’autre. »

Acro-BASE

Infinity Tumbling est le nom de la manœuvre acrobatique effectué par les deux voltigeurs avant d’être éjectés.

5 LE SAUT

Puis le jour J est arrivé ! « C’est moi qui dirigeais le parapente, et Pitocco qui contrôlait le système pour s’éjecter. On devait devait avoir une confiance absolue l’un dans l’autre, autrement on aura tout foiré. La rotation devait être parfaite avant de décrocher du parapente et de se laisser aller dans le vide. On a fait plusieurs loopings avec le parapente, avec beaucoup d’énergie et de puissance.  Jusqu’à ce Pitocco décide de commencer le compte à rebours. Ce fut un moment unique ! »

Horacio Llorens y Hernan Pitocco

Atterrissage en douceur ! Après avoir réalisé un saut de 4 minutes et 55 secondes.

EUPHORIE

« Une fois à terre, on a éclaté de joie, on s’est pris dans les bras, on s’est serré fort… Comme toujours, on avait plein de projets en tête pour cette année, pour l’avenir. Je suis curieux et je souhaite continuer à chercher d’autres voies pour explorer l’Acro-BASE (parachutisme acrobatique et ses diverses manœuvres et rotations). J’espère que je saurai vous surprendre à nouveau ! »

Cliquer pour lire la suite
03 2015 redbulletin.com

Article suivant