Vendée Globe Hochseeregatta

Vendée Globe : le tour du monde en 78 jours

Text: Alexander Macheck, Arek Piatek und Pierre-Henri Camy
Foto: B.Stichelbaut

L’Everest des mers, le Vendée Globe est la seule course à la voile autour du monde, en solitaire, sans escale et sans assistance. avec pour seule arbitre impitoyable : la mer. 

Les skippers au départ du Vendée Globe 2016 devront non seulement affronter les passages maritimes les plus dangereux au monde, mais aussi le manque de sommeil et l’extrême solitude.

Sur les 138 marins au long cours qui se sont lancés dans l’aventure depuis 1989, seuls 71 ont pu couper la ligne d’arrivée. 

Keine Hilfe auf hoher See

Mike Golding (UK) lors du Vendée Globe 2012.

© VINCENT CURUTCHET​/Dark Frame

Le 6 novembre prochain, 30 marins provenant de 10 pays différents seront au départ de la huitième édition de cette course unique au monde. Rencontre avec ces loups de mer pour qui la grande bleue reste leur plus belle histoire d’amour.

Tout le détail de l’itinéraire du Vendée Globe et des passages les plus délicats…

Vendée Globe : les passages les plus redoutés

C'est aux Sables d'Olonne que cette course de 44  000 kilomètres commence et se termine. Avec un concept simple : réaliser un tour du monde d'ouest en est, en passant près des trois grands caps (Bonne-Espérance, Leeuwin et Horn) et de l'Antarctique.

Vendee Globe

© VINCENT CURUTCHET/Dark Frame

Le yacht du Vendée Globe est un monocoque Open 60. Le 60 se rapporte à la longueur en pieds du bateau, qui équivaut à 18,29 mètres. Pour cette huitième édition du Vendée Globe, certains monocoques sont équipés de  foils, pour encore plus de vitesse… ce qui rend possible un tour du monde en moins de 80 jours !

Le bateau en revue, c’est par ici…

Vendée Globe : le bateau

La construction Talon d'Achille Merveilles de technologie, les monocoques du Vendée Globe restent faillibles. Parmi les accidents les plus fréquents : démâtage, avaries de matériel et collision avec des " Objets Flottants Non Identifiés ". Pas de tricherie Les bateaux sont certes équipés de moteur, mais pas question de l'actionner : les arbres d'hélices sont plombés et vérifiés à l'arrivée !

Vendée Globe Yacht Racing

Les règles de la course sont simples et brutales. Le Vendée Globe se fait « sans escale » : il est strictement interdit de mettre pied à terre.

© VINCENT CURUTCHET​/Dark Frame

« [Participer au Vendée Globe], ça veut dire qu’il ne faut pas tricher avec soi-même, avoir vraiment envie de le faire. »
Yann Eliès (FRA)

Yann Eliès, le triple vainqueur de la régatte du Solitaire du Figaro, est de nouveau au départ du Vendée Globe en 2016.


Entretien avec Yann Eliès à propos de sa dernière participation au Vendée Globe en 2008…

Yann Eliès : le rescapé du Vendée Globe

Avec une fracture, dans la tempête ? Dans un moment pareil, l'instinct animal prend le dessus. Une décharge d'adrénaline. La peur. Tu t'extraies de la situation avec une force que tu ne te connaissais pas. Et là, il y a une douleur atroce qu'il faut essayer d'endiguer.

« On a pu naviguer avec foils une douzaine de jours sur une Transatlantique, mais 3 mois, on ne l’a pas encore fait.»
Sébastien Josse (FRA)

Le navigateur français Sébastien Josse mise sur la technologie et l’innovation, et tente une traversée longue avec un bateau à foils… une première !

Sébastien revient ici sur son pire souvenir du Vendée Globe…

Sébastien Josse : l'innovateur du Vendée Globe

Sur son Edmond de Rothschild, Sébastien Josse associe aux contraintes de la course une quête de l'innovation.Un défi humain et technologique. The Red Bulletin, le magazine des hommes d'action !

Extreme Konditionen an Bord

Entraînement avant le jour J : le skipper britannique Alex Thomson en proie aux courants de la Manche.

© Christophe Launay

« Vous devez tout maîtriser. Personne d’autre ne va gérer. »
Jean-Pierre Dick (FRA)

Jean-Pierre Dick, 50 ans, est un habitué des courses aux larges et en solitaire depuis plusieurs dizaines d’années. Il connaît son bateau par cœur.

Jean-Pierre explique ici comment au quotidien vivre à quelques centimètres du danger…

Jean-Pierre Dick : le tenace du Vendée Globe

Extrême à quel point ? Si on passe de l'autre côté du ring, de cette barrière qui fait le tour du bateau, c'est la mort. Mais on vit bien avec, à quelques centimètres du danger. Comme un alpiniste passe à côté de fossés vertigineux. L'eau, c'est notre univers à nous, comme la montagne pour les alpinistes.

« Tu as des mecs qui vont continuer à attaquer comme des porcs et aller se coucher ensuite. Ce n’est pas un raisonnement de compétiteur, mais de brise-fer. »
Jérémie Beyou (FRA)

Jérémie Beyou ne craint pas ses concurrents, mais les OFNI, ces Objets Flottants Non Identifié, après un choc avec l’un d’eux lors de sa précédente participation au Vendée Globe.

Jérémie fait le point avec nous sur ses motivations…

Jérémie Beyou : le lucide du Vendée Globe

Pour Jérémie Beyou, le Vendée Globe est un sport extrême, mais la victoire peut aussi passer par votre capacité à moins foncer. The Red Bulletin, le magazine des hommes d'action !

« Ces bateaux, sur 2,5 millions de personnes qui viennent les voir aux Sables d’Olonne avant le départ, combien savent comment ils fonctionnent ? »
Fabrice Amedeo (FRA)

Fabrice Amedeo s’est mis en tête d’exploiter le potentiel éditorial du Vendée Globe en embarquant lui-même dans l’aventure.

Les indispensables musicaux et vidéo qui accompagneroant Fabrice pendant 3 mois ? C’est par là…

Fabrice Amedeo : le raconteur du Vendée Globe

Ce quotidien autorise-t-il des loisirs ? Oui, comme regarder des séries... On a le temps pour des séries sur une course en solitaire autour du monde !? Oui, sur un bateau exigeant, qui fait beaucoup de bruit, on a tendance à être toujours les sens en éveil, écouter les bruits du bateau, ses craquements, ses réactions.

Vendee Globe

Vendée Globe 2012 : l’Espagnol Javier Sansó chavire à l’ouest de Madère, en raison d’une rupture de quille. Il réussit à gagner son canot de sauvetage et s’en sort sain et sauf.

© VINCENT CURUTCHET​/Dark Frame

« J’ai fait des vidéos pour montrer la course comme je l’ai vécue. Bons moments comme mauvais. »
Tanguy De Lamotte (FRA)

Diplômé d’architecture, Tanguy De Lamotte prend le départ de ses premières courses de voile avec des prototypes conçus lui-même. Aujourd’hui, il ne manque pas d’embarquer sa communauté des followers avec lui. 

Pour son 2e Vendée Globe, Tanguy allie challenge personnel et engagement humain en faveur de l’opération Initiatives-Cœur…

Tanguy De Lamotte : le communicant du Vendée Globe

Pour son premier Vendée Globe en 2012, De Lamotte s'est engagé en skipper de cœur. Vous embarquer dans le défi est aussi son objectif. The Red Bulletin, le magazine des hommes d'action !

« TU TE DONNES DES ORDRES ET TU Y OBÉIS. MAINTENANT, DORS ! »
Andreas hanakamp (AUT)

Le navigateur autrichien Andreas Hanakamp a remporté plusieurs titres olympiques. La discipline qu’il applique au quotidien sur son monocoque est bien rodée. Lui permettra-t-telle de boucler ce nouveau tour du monde en moins de 3 mois ?

Dans cet entretien, il nous parle de la nécessité d’économiser ses forces et d’intuition…

Vendée Globe : 3 mois autour du globe à dormir 3h/jour

Andreas Hanakamp, Autrichien habitué des régates en haute mer, raconte comment un marin peut tenir 3 mois sur quelques mètres carrés, en ne dormant que 3 heures par jour. The Red Bulletin, le magazine des hommes d'action !

Cliquer pour lire la suite
10 2016 The Red Bulletin

Article suivant