Yves Chauvin

La vérité sur les prix Nobel

Photos : Getty Images, DDP Images

Chaque année, le Comité Nobel, en Suède, se charge de désigner et de récompenser une personnalité ayant contribué à des avancées majeures dans ces cinq domaines : médecine, physique, chimie, littérature et paix.

HUMBLE GÉNIE
Être élu pour la distinction suprême, c’est extrêmement flatteur. À tel point que certains refusent de jouer le jeu. 

Remis pour la première fois en 1901, ce prix applique à la lettre un cérémonial codifié, et prévisible. Le lauréat, un ou une scientifique, chercheur, penseur, homme ou femme engagé(e), reçoit un coup de téléphone de Stockholm, en Suède, lequel, bien évidemment, le surprend, et l’honore. 

La réaction d’Yves Chauvin, membre de l’Académie des sciences et directeur honoraire de l’Institut français du pétrole (IFP) a dû étonner le comité du prix Nobel. En 2005, le chimiste français doit être distingué, mais il décline l’honneur qui lui est fait en prétextant que ses collègues, les Américains Robert H. Grubbset Richard R. Schrock, ont tout autant que lui contribué aux recherches et aux résultats sur le développement de la méthode de la métathèse en synthèse organique. Il finit tout de même par accepter le prestigieux prix des mains du Roi, Charles XVI Gustave de Suède.

Prix Nobel de chimie 2005

Le 7 décembre 2005, le Français Yves Chauvin (à gauche), et les Américains Robert H. Grubbs (au centre) et Richard R. Schrock (à droite) se voient remettre le prix de Nobel de chimie conjointement.

« Si j’avais mille idées et si une seule s’avérait bonne, je serais satisfait »
Alfred Nobel (1833-1896)
Alfred Nobel

Le Suédois Alfred Nobel a fait fortune en tant que chimiste, industriel et vendeur d’armes.

MESQUIN, MONSIEUR NOBEL ?
Les mathématiques sont passées à la trappe. Pourquoi ?

Une chose est sûre : pas de prix Nobel sans dynamite. C’est en commercialisant son invention explosive que le chimiste suédois Alfred Nobel a fait fortune. A-t-il créé ces généreux prix pour soulager sa conscience ? C’est ce que dit la légende. Une autre anecdote explique pourquoi il n’existe pas de distinction pour les mathématiques : un génie du calcul aurait chipé ses découvertes à Alfred Nobel. Vexé, donc peu enclin à agir en gentleman, le chimiste aurait rayé les mathématiques du florilège des prix Nobel.

Parallèlement aux heureux élus « ayant apporté le plus grand bénéfice à l’humanité », il y a les malheureux « oubliés » des prix Nobel.

 

Rosalind Franklin

GUERRE DES SEXES 
Rosalind Franklin a codécouvert l’ADN. Des collègues masculins lui ont volé ses travaux.

Sartre

QUESTION DE PRINCIPE 
Jean-Paul Sartre n’a jamais accepté aucune distinction. Pas même le prix Nobel de littérature.

Gandhi

HOMMAGE POSTHUME 
Mahatma Gandhi est nominé en 1947. En 1948, année de son assassinat, aucun prix n’est décerné.

Cliquer pour lire la suite
11 2014 The Red Bulletin

Article suivant