KTM: Freeride et paix

KTM s’est imposé comme un leader industriel en matière de technologie motocycliste futuriste et comme l’un des seuls fabricants majeurs à avoir créé une moto électrique. L’entreprise a sans doute une longueur d’avance sur ses concurrents. Les consommateurs se soucient de plus en plus des questions d’émissions, d’environnement et de coûts du carburant. KTM a entamé un processus à long terme dédié aux produits de e-mobilité afin d’offrir plus d’options aux consommateurs et de booster ces nouvelles technologies.

Il n’y a pas si longtemps, la KTM Freeride E-SX ainsi que la Freeride E-XC ont toutes les deux été conçues pour être enfourchées et conduites pied au plancher, sans faillir, peu importe l’agilité du pilote. Ces motos constituent les premiers pas de l’entreprise vers la e-mobilité, avec le souci de garder la même qualité haut de gamme que ses machines offroad mondialement reconnues et de proposer une ultime gamme de motocycles de route. À Mattighofen en Autriche, une équipe d’experts se consacre à l’étude de l’avenir des e-technologies. Le département R&D de KTM démocratise le motocyclisme, propose une moto zéro émission et développe une révolution technologique complétant sa gamme actuelle de motos à combustion. Cette année voit l’avènement de la nouvelle étape : la Freeride E-SM, premier motocycle KTM électrique jamais créé pour un pur plaisir sur l’asphalte.

Le moteur synchrone à aimant permanent sans balais dont la moto est équipée est alimenté par une batterie lithium-ion également appelée PowerPack. Une unité de contrôle du moteur dernier cri, intelligente et innovante est parfaitement adaptée à cette application. Elle offre une puissance délivrée directe, mais facile à contrôler pour un plaisir de conduire maximal, surtout dans des zones exigües et étroites. Absence de changement de vitesses et d’embrayage : il n’y a pas de façon plus simple de conduire une moto. Avec un couple de 42 Nm, la Freeride E peut facilement rivaliser avec de nombreuses motos équipées d’un moteur à combustion (A 250 EXC produit 40 Nm). Une suspension WP haut de gamme et un cadre en composite acier-aluminium complètent l’engin.

Un des premiers ambassadeurs à célébrer la KTM Freeride E a été Danny MacAskill, un pilote de trial mondialement connu. Il a particulièrement apprécié le passage de la puissance de pédale à la puissance électrique. MacAskill est réputé pour ses vidéos incroyables postées et vues sur YouTube des millions de fois dans le monde entier. Il fait maintenant partie de la famille KTM. Peu de temps sur la moto a été nécessaire à Danny, l’athlète Red Bull, pour qu’il planifie déjà certaines acrobaties et apprenne d’un des meilleurs pilotes extrêmes du monde, Jonny Walker. Ils ont piloté les motos au sein d’une centrale électrique l’année dernière, où a été filmée la première vidéo de MacAskill sur la Freeride E.

Par ailleurs, KTM a supervisé la création de nombreux parcs Freeride E à travers l’Europe où des installations privées offrent aux membres du public l’opportunité de piloter la moto sur des circuits fermés. Actuellement des parcs existent en Allemagne, en Autriche, en Finlande, en France, aux Pays-Bas et en Belgique.

Il est bon de rappeler que ces motos constituent la toute première étape. KTM ne croit pas que les motos électriques remplaceront les motos à combustion dans un avenir proche. L’entreprise a donc l’intention de poursuivre le développement de sa technologie innovante pour en faire profiter le milieu motocycliste et peut-être l’appliquer à d’autres domaines. Pour le moment, la Freeride E est disponible chez les concessionnaires et toutes les informations se trouvent sur son microsite spécialisé contenant schémas éclatés, informations sur les accessoires, photos et informations sur chaque modèle de la gamme – www.ktmfreeride-e.com

Cliquer pour lire la suite
05 2015 KTM

Article suivant