The Ghostbusters reboot and The Conjuring 2 - spook-hunting

Des fantômes… qui appeler ?

   

Le reboot de SOS Fantômes et The Conjuring 2 sont à l’affiche. Lequel des deux sera le plus efficace dans la chasse aux revenants ?

Chez l’un, l’histoire est vraie…

The Conjuring 2 s’inspire d’un cas survenu à Enfield, quartier londonien, dans les années 70. Un canular probable. Du côté de Ghostbusters, on puise dans la vie de l’arrière grand-père de Dan Aykroyd coscénariste et l’un des héros du film. Son père, Peter, a publié les travaux de l’aïeul, médium de profession, dans le livre A History of Ghosts. En 2009, Peter déclare au site que la scène d’ouverture dans la bibliothèque du volet de 1984 est authentique. « Un phénomène paranormal incontestable. »

La bande-annonce de The Conjuring 2.

© YouTube // Warner Bros. France

La technologie utilisée est crédible…

Les vrais protagonistes, Ed et Lorraine Warren (incarnés dans Conjuring par Patrick Wilson et Vera Farmiga) utilisaient micros, caméras, détecteurs de mouvement et image thermique.

Ghostbusters, lui, mesure l’énergie psychokinétique, use de pièges à fantômes et d’accélérateur de proton, arme anti fantômes perfectionnée à la demande du réalisateur Paul Feig par James Maxwell, ex du MIT : « Ils voulaient comprendre le fonctionnement. L’accélérateur de particule et les aimants superconducteurs sont réels. Les gens y croiront sans problème. »

La bande-annonce de Ghostbusters (2016).

© YouTube // FilmsActu

Tout comme les apparitions…

Dans The Conjuring, les apparitions à faire sursauter abondent. Ghostbusters fait mieux en utilisant des résidus d’ectoplasme grâce auxquels les fantômes prennent forme.

« J’aimerais que des physiciens expliquent le phénomène, disait Dan Aykroyd en 2009. Pour savoir si ces visions résultent de la fusion de molécules d’oxygène, de nitrogène et d’hydrogène. »

l faut peut-être lui dire que lorsque Bill Murray est laminé, ce n’est que la fécule d’un plat chinois.

BUREAU DES PEURS 

Fan de frissons ? Voilà du rab…

Fantômes contre Fantômes (1996)
Peter Jackson dirige Michael J. Fox, médium arnaqueur qui se sert de revenants pour vendre ses services d’exorciste jusqu’au jour où un fantôme nuisible s’en mêle. C’est le début des ennuis.

Poltergeist (1982)
Écrit par Steven Spielberg et réalisé par le créateur de Massacre à la Tronçonneuse Tobe Hooper, ce classique d’épouvante mélange Rencontre du Troisième Type et Amityville. La scène du clown fait partie des annales du genre.

Beetlejuice (1988)
Un couple de fantômes (Geena Davis et Alec Baldwin) fait appel à un « exorciste bio » (Michel Keaton) pour faire fuir les occupants de leur ancienne maison. Une histoire où Tim Burton renverse les rôles du genre.

The Conjuring 2 est en salle depuis le 29 juin  ;
Ghostbusters sort le 10 août.

À VOS AGENDAS : de bien belles sorties à venir côté   ciné/livre

Cliquer pour lire la suite
07 2016 The Red Bulletin

Article suivant