„Deadpool“

Deadpool, entre rire et bastons

Photo d’ouverture : Twentieth Century Fox Film Corporation

Deadpool est un anti-héros drolatique, loin des habituels super-héros lisses dédiés à séduire le grand public. Le réalisateur Tim Miller vous le présente. 

THE RED BULLETIN : Vous  sortez un film sur un super-héros violent où le protagoniste jure à tout va, c’est osé. D’où les cinq années qu’il aura fallu pour concrétiser ce projet de 2010 ? 

TIM MILLER : Tout était prêt mais le studio a posé son veto. Le projet est resté plusieurs années en stand-by mais je suis pugnace. Une séquence-test a fuité sur le net et déclenché des réactions enthousiastes. Du jour au lendemain, on a obtenu le feu vert du studio. L’heure du changement avait sonné.

Le film se moque d’autres films de super-héros, surtout X-Men Origins : Wolverine dans lequel Ryan Reynolds incarne Deadpool pour la première fois…

Oui, mais c’est essentiellement en réaction à la façon dont Deadpool y est présenté. Hollywood a tendance à sous-estimer les fans de comics, et c’est une erreur. S’ils aiment ce héros, c’est pour une raison.

sur mesure

Le meilleur de l’ami Ryan Reynolds en costume

Blade: Trinity (2004)
Son premier rôle de super-héros. Malgré un tournage difficile, son interprétation d’Hannibal King dans ce 3e volet de la trilogie démontre tout son potentiel pour le genre. 

X-Men Origins: Wolverine (2009)
Pour la première fois, il incarne Wade Wilson, alias Deadpool. Il y joue des sabres mais ne parle pas. Les fans hallucinent.  

Green Lantern (2011)
Reynolds interprète un pilote d’essai qui rallie une confrérie de super-héros. Et porte un costume douteux qu’il ridiculise dans Deadpool.

Qu’apporte Ryan Reynolds au rôle ?

Il est né pour l’incarner. Il a les qualités physiques pour les cascades et l’allure d’un super-héros. Mais il est aussi très drôle. Le film comporte 50 à 60 vannes qui viennent de lui.

„Deadpool“

Reynolds en Green Lantern. La puissance du nanar.   

En quoi ce film de super-héros est-il différent ? 

Par son humour omniprésent, y compris dans les séquences dramatiques. Le héros est belliqueux et n’hésite pas à recourir aux coups bas. Le public adore. Il ne tient pas de discours moralisateur et ne gagne pas toujours. Les gens s’identifient à lui parce que, comme eux, il a des failles.
 

Sortie dans les salles le 10 février.
deadpoolwebsite.com

Des nouveautés à s’envoyer sans modération

Cliquer pour lire la suite
02 2016 The Red Bulletin

Article suivant