Twin Atlantic

Avec GLA, les Twin Atlantic rendent hommage à leurs origines

Photo : Steve Gullick
Texte : Florian Obkircher

En juin dernier, Annie Mac (animatrice radio de la BBC) propulse No Sleep au rang de titre le plus hot du monde ! Avec la sortie de leur 4e album GLA, le chanteur Sam McTrusty explique ce qui fait le succès des Écossais de Twin Atlantic. 

Plus de dix millions de personnes ont écouté le titre Free des Twin Atlantic le 14 octobre 2012, bande-son accompagnant la retransmission en direct du Red Bull Stratos, le saut en chute libre de Felix Baumgartner.

L’événement a propulsé le quatuor écossais sur le devant de la scène rock : des salles de concert pleines aux USA, un troisième album, Great Divide, placé dans le top ten britannique. Twin Atlantic sort cet automne son quatrième opus, plus complexe et plus nuancé que les précédents, sous le titre GLA, pour Glasgow, leur ville d’origine.

Et tout cela alors que des experts ne donnaient au départ aucune chance au groupe, à cause de l’accent écossais du chanteur Sam McTrusty.

Free, un saut périlleux dans l’authenticité.

© Youtube // twinatlanticVEVO

THE RED BULLETIN : Une loi tacite dans le business de la musique dit que si tu veux devenir une star, il faut que tu te fondes dans le moule. Pourtant, malgré votre accent écossais, vous avez du succès… 

SAN MCTRUSTY : Ce n’est pas malgré lui mais grâce à lui ! Regardez la scène du rock actuellement : c’est incroyable le nombre de groupes interchangeables. Nos fans nous aiment parce que nous sommes différents. Parce que nous ne trichons pas. Depuis le début de notre carrière, les experts nous conseillent : « Ravalez votre dialecte et vous aurez du succès. » Je trouverais ça totalement gênant. Renoncer à sa personnalité juste pour vendre quelques disques en plus ? Non merci. C’est un challenge bien plus grand de ne pas jouer la comédie et de remplir les salles. 

Sam McTrusty, 28 ans, rocker écossais : « Il faut prendre des risques pour atteindre le succès. » Le titre No Sleep en est un bel exemple, qualifié de «hottest record of the world» par Annie Mac en juin dernier.

© Youtube // Red Bull Records

En tant que jeune groupe, d’où vous vient cette confiance en vous ? Les experts conseillent souvent de jouer la sécurité, de faire ce qui a marché pour les autres. Ce n’est pas faux ?  

Moi je l’affirme : il faut prendre des risques pour vraiment atteindre le succès. Peu importe le métier, tu dois t’imposer. Et cela, tu ne peux le faire qu’avec des idées nouvelles et audacieuses que les autres jugent aberrantes. 

Une méfiance saine donc comme clé du succès ?​

Évidemment, tu as besoin d’un conseiller pour construire ta carrière. Mais tu devrais te poser la question : cette personne m’aide-t-elle parce qu’elle croit en moi ou parce que c’est son job ? Observe avec quelle ferveur elle te soutient dans ta passion. Remets en question chaque conseil, et à chaque décision écoute ton instinct.

Twin Atlantic

Soaring Scottish alternative rock outfit Twin Atlantic was formed in the city of Glasgow in 2007 around the talents of Sam McTrusty, Ross McNae, Barry McKenna, and Craig Kneale.

Le conseil le plus important tiré de votre expérience ?

Ça a été le premier que j’ai reçu. Nous voulions quitter notre ville d’origine, Glasgow, et nous installer à Londres. Un ami a dit : « Pourquoi quelqu’un s’intéresserait à vous là-bas ? Montrez que vous êtes capables de vous imposer ici ! » Il avait raison. On a travaillé les bases jusqu’à ce qu’on rassemble mille personnes à un concert.

Cliquer pour lire la suite
09 2016 The Red Bulletin

Article suivant