Slayer

HIGHWAY TO HELL… FEST !  

Photos : Eric « Ozirith »

Le metal ne mourra jamais, le festival Hellfest est son temple.

En tout homme (ou presque) se cache un hardos. Tous les mois de juin, les plus mordus d’entre nous se réunissent au Hellfest, l’un des plus grands festivals hard rock d’Europe (LE plus grand ?), organisé depuis dix ans aux abords de la petite ville de Clisson (en Loire-Atlantique).

La passion d’un groupe d’activistes metal locaux donne vie au festival en 2006, et il prend de l’ampleur chaque année, jusqu’à devenir énorme : une référence absolue pour les « metalheads » européens. 


Y défilent les kings de tous les genres et sous-genres du hard, d’envergure interplanétaire aux plus underground et extrêmes. Et les places s’arrachent en quelques heures chaque année. Effrayés par ce rassemblement à succès, certaines personnalités politiques crient au boycott du Hellfest, jugé « satanique », ou associable à une « culture de la mort ».

scène

 Du vent. Plus de 150 000 personnes sont attendues sur trois jours cette année pour célébrer dans une conviviale fureur une décade de Hellfest. Chaque festivalier est ici un VIP, dans une véritable capitale de la nation metal construite de toutes pièces.

Décors hallucinants, bars, boutiques, « extreme market » et campings sont dédiés aux adorateurs du son lourd, un public passionné, fait d’insatiables consommateurs de musique et de merchandising. Fidèle et se régénérant sans cesse, le hardos ne mourra jamais, ce qui explique la santé de fer du metal en 2015.

Parmi les plus de 150 formations qui se produiront sur les six scènes du Hellfest du 19 au 21 juin (Motörhead, Korn ou Slipknot inclus), coup de cœur de la rédaction pour Ice-T et son metal gang Body Count attendus sur la « Warzone ». Rendez-vous dans la fosse ?

 

TOUS LES SUJETS ACTUELS EN UN CLIN D’ŒIL 

>>> RECEVEZ LA NEWSLETTER ! <<<
Cliquer pour lire la suite
06 2015 The Red Bulletin

Article suivant