Kristen Stewart

Kristen Stewart : « J’aime les gens qui me choquent »

Texte : Rüdiger Sturm
Photo : Fabrizio Maltese/Contour by Getty Images

Kristen Stewart assume totalement Twilight, a tourné pour Woody Allen dans son dernier opus Café Society, et explique pourquoi elle voudrait être… un arbre sur roues.

THE RED BULLETIN : Parlons un peu de vos péchés de jeunesse…

KRISTEN STEWART : C’est-à-dire ? 

 

La saga Twilight.

Je suis très fière de ces films. Je ne vais certainement pas les renier.

Le message est passé : aucun regret. Mais votre carrière depuis a pris une tout autre direction : vous avez tourné des films d’art et d’essai et reçu un César du meilleur second rôle féminin (pour le film Sils Maria en 2014). Dans le film suivant, Café Society, vous avez travaillé avec Woody Allen.

Je me suis toujours totalement investie émotionnellement et physiquement, peu importe le projet.

Selon quels critères sélectionnez-vous les films dans lesquels vous allez vous investir ? L’argent ? La renommée ?

Les personnes. Je veux travailler avec des gens qui me stimulent. 

Watch the trailer of Kristen’s upcoming movie »Café Society»

© Youtube // Mars Films

Comment ça se passe ?

Quand tu fais partie d’un groupe de gens qui aiment le même projet, tu reçois une énergie qui te rend accro. Le fait de partager cette énergie commune te touche et te transporte. À moins d’être un sociopathe. 

Quel genre de personnalités recherchez-vous exactement ?

J’aime m’entourer de personnes qui me choquent. C’est après ça que je cours. Ça vaut pour tous mes amis. Ils ne se reposent pas sur leurs lauriers, ils exigent quelque chose de moi. Et ils sont prêts à donner aussi.

Depuis quand courez-vous après ce type de gens ?

Je devais avoir quatorze ou quinze ans, l’époque où pour la première fois je me suis dit : « Je ne suis pas aussi cool et intelligente que je pourrais l’être. Je n’ai pas les défis dont j’ai besoin. Il faut que je m’entoure de gens qui vont m’y pousser. »

Mais ils ne font pas partie de la majorité.

Évidemment non. C’est la raison pour laquelle pendant ma scolarité, j’étais amie avec des gens avec lesquels d’autres ne voulaient rien avoir à faire.

Et de quel genre de personnes prenez-vous vos distances ?

Un exemple : il y a pas mal d’années, je suis allée à une fête de lycée avec plusieurs amis qui allaient encore à l’école. Je me suis sentie complètement mal à l’aise. Il y avait une pièce pleine de gens qui ne disaient rien. Ils se parlaient mais ils n’avaient absolument rien à dire.

Instagram photo by Kristen Stewart * Jul 19, 2016 at 7:49pm UTC

See this Instagram photo by @immzstewart * 8,130 likes

Que souhaitez-vous atteindre lorsque vous communiquez ? 

Je voudrais simplement être comprise. Pour moi,« c’est important que mes idées soient bien saisies. Je veux être capable de les expliquer clairement. En fait, je voudrais transmettre la vérité. Lorsque j’y parviens, tout va bien et mon monde tourne rond.

Et que faites-vous lorsqu’il ne tourne plus rond ?

La meilleure solution : l’activité physique. Transpirer. Je me sens ainsi de nouveau vivante et en harmonie avec moi-même. S’il m’arrive de ne plus voir clair ou si j’ai une attaque de panique, l’activité physique agit tout simplement comme un bouton reset. Je me dis : « Sors, va courir et tu vas voir que le corps est plus fort que la raison. » 

© stewtothewood // Youtube

Cela signifie donc que vous êtes à l’aise avec l’adrénaline et l’effort physique ?

Pas seulement. J’écris aussi des poèmes et je joue de la guitare. Un jour, quelqu’un m’a demandé si je m’identifiais plutôt à un arbre ou à une voiture.

Et ?

Ni tout à fait à l’un, ni tout à fait à l’autre. Les deux ont leurs aspects négatifs. L’arbre a des racines et donc des idées ancrées et réfléchies mais qui ne peuvent changer. Cela signifie aussi qu’il représente la stagnation. Mais vu combien les temps changent, les idées doivent elles aussi évoluer. La vie va constamment de l’avant. La voiture avance aussi : seulement elle n’a pas le temps de réfléchir aux choses. Pour faire court : j’aimerais être un arbre sur des roues. 

Cliquer pour lire la suite
08 2016 The Red Bulletin

Article suivant