The Matrix

Plein les mirettes

Photo : Getty Images

Ces cinq longs-métrages ont révolutionné l’utilisation des effets spéciaux au cinéma. Explications.

King Kong

Citons tout d’abord la version originale américaine de King Kong, réalisée en 1933 par Merian C. Cooper et Ernest B. Schoedsacket. Ce film fantastique utilise déjà à l’époque des techniques d’animation image par image, mises au point par Willis O’Brien.

Terminator 2

C’est avec Terminator 2 en 1991 que James Cameron commence à implanter les images de synthèse, et surtout le morphing, dans la production cinématographique. Les récompenses pleuvent : le film remporte quatre Oscars en 1992, dont celui des meilleurs effets visuels.  Il s’agit aussi du premier film dont le coût dépasse les 100 millions de dollars.

Matrix

Matrix, réalisé par Lana et Andy Wachowski, a contribué à développer la notoriété de Keanu Reeves. En 1999, le temps se fige pour laisser place au bullet time. Filmée avec 124 caméras, l’action peut être arrêtée et visionnée sous de multiples angles. Depuis, le cinéma n’est plus le même.

Avatar

En 2009 sort le premier blockbuster de l’ère 3D, Avatar, réalisé par James Cameron, encore lui. Les scènes hybrides, tournées de manière classique ou conçues par ordinateur, n’ont jamais été aussi réalistes.

Pacific Rim

Avec Pacific Rim, cette épopée de créatures monstrueuses tournée par Guillermo del Toro, le numérique atteint en 2013 une violence visuelle inégalée. La suite est en préparation.

Cliquer pour lire la suite
02 2015 The Red Bulletin

Article suivant