Concert

Les Français à l’Eurovision

Photo : Andres Putting (EUROVISION/EBU), Pixabay

Pays de losers ? Pas tout à fait. Il fut un temps où la France était la favorite des pays de l’Eurovision. 

L’année dernière pour la première fois dans l’histoire de l’Eurovision, la France se retrouvait à la dernière place. Avec deux points (un de la Finlande et un de la Suède) le groupe parodique TwinTwin obtient le deuxième plus petit nombre de points jamais reçus avec son improbable  Moustache

Or il fut un temps où l’Hexagone remportait ce concours musical, cette époque remonte à 1977, date de sa dernière victoire. Malgré tout la France est un des pays ayant gagné le plus souvent cette compétition depuis sa création en 1956. En attendant de connaître le résultat de la performance viennoise de Lisa Angell avec sa chanson N’oubliez pas, jetons un regard sur les Français qui ont forgé l’Eurovision.

André Claveau

C’est après avoir gagné un concours radiophonique que le futur Prince de la chanson de charme se lança peu à peu dans la profession de chanteur dans les années trente. Sous l’occupation, il devient animateur d’une émission de variétés sur Radio-Paris. Poste qui sera sous le contrôle allemand de la Propaganda-Abteilung Frankreich. André Claveau sera banni durant deux années des antennes pour avoir collaboré avec Radio-Paris. C’est après avoir repris ses activités de chanteur qu’il enchaîne les succès commerciaux et devient l’une des voix françaises les plus célèbres de son temps.

Au cours de sa carrière, le Prince de la chanson de charme a interprété près de 1 500 chansons mais c’est avec la berceuse Dors, mon amour que la France remporta pour la première fois l’Eurovision en 1958. À l’époque, les dix pays participants ont tous donné des points à André Claveau à l’exception des Pays-Bas.

Il est aussi le créateur et premier interprète de Bon Anniversaire.

France Gall

Isabelle Geneviève Gall de son vrai nom est probablement LA star française de l’Eurovision. Née dans une famille de musiciens, son père lui fait sécher les cours pour l’emmener voir des artistes comme Édith Piaf ou Charles Aznavour. Après avoir baigné depuis son plus jeune âge dans le monde de la musique, c’est en 1965 qu’elle rencontre un succès international.

Écrite par son père, Sacré-Charlemagne créé la surprise générale en se vendant à plus de deux millions d’exemplaires, mais surtout en s’exportant mondialement. Cette chanson devient un tube planétaire du Japon aux États-Unis en passant par Singapour et le Chili.

Cette même année, France Gall représente non pas la France mais le Luxembourg à l’Eurovision avec Poupée de cire, poupée de son écrite et composée par Serge Gainsbourg. Elle remporte le concours devant 150 millions de téléspectateurs.

Suite à une dispute entre ses musicien et Serge GeinsbourgFrance Gall était nerveuse lors de sa prestation.

Face au succès mondial de ce titre France Gall enregistre une version en allemand, en italien, en japonais.

Nombreux sont les artistes qui reprennent ce tube dans leur langue maternelle respective : en tchèque, en néerlandais, en anglais, en hongrois, en hébreu.

Poupée de cire, poupée de son a aussi été reprise de nombreuses fois : En version techno dance, en metal symphonique , en pop vietnamienne, bref il y en a pour tous les goûts.

Frida Boccara

En 1969, Frida Boccara fait remporter à la France sa 4e victoire de l’Eurovision. Né en 1940 de parents italiens, elle a grandi dans sa ville natale à Casablanca. Elle déménage plus tard à Paris pour se consacrer à la musique. Grâce à sa participation à différents festivals de chant, elle rencontre le succès assez rapidement. La chanteuse est très appréciée en Espagne, où presque toutes les radios ibériques diffusent ses morceaux.

Frida Boccara, ex aequo avec trois autres pays

Frida Boccara participe et remporte l’Eurovision de 1969 avec Un jour, un enfant. Mais elle n’est pas la seule gagnante de cette édition, car trois autres pays affichent le même score de 18 votes. Cette possibilité n’ayant pas été envisagée par le règlement, l’Espagne, les Pays-Bas, le Royaume-Uni et la France remporte tous les quatre ce concours. Comme à son usage, la chanson est enregistrée dans plusieurs langues : en allemand, en anglais, en espagnol et en italien. 

Marie Myriam

C’est la dernière à avoir remporté l’Eurovision en 1977. Et oui, déjà presque de 40 ans sans victoire. Après une enfance en République Démocratique du Congo, Marie Myriam s’installe en France. Sa carrière musicale démarre très tôt. À 19 ans, elle enregistre Ma colombe qui connaît un succès moyen en France et au Québec. Un an plus tard elle représente la France à l’Eurovision avec le titre L’Oiseau et l’Enfant. La veille de ses 20 ans Marie Myriam remporte le concours face aux 17 autres pays présents. 

Marie Myriam, la dernière gagnante à l’Eurovision pour la France

Marie Myriam a par la suite enregistré de nombreuses versions en langue étrangère, notamment en anglais, en allemand, en espagnol et dans sa langue maternelle, le portugais. Sa fille Laureen a participé au casting de la Nouvelle Star en 2005. 

Corinne Hermès

C’est la dernière Française à avoir remporté l’Eurovision, mais pas pour la France ! Après une sélection ratée dans l’Hexagone, Corinne Hermès se tourne vers le Luxembourg. Pays que la chanteuse représentera lors de l’édition de 1983 avec le morceau Si la vie est un cadeau. Cette année là, la gagnante est restée modeste avec seulement deux autres versions, en anglais et en allemand

Disqualifiée dans son pays, Corinne Hermès se tourne vers le Luxembourg… et gagne ! La France s’en est mordue les doigts.

TOUTES LES ACTUS EN UN CLIN D’ŒIL  

>>> RECEVEZ LA NEWSLETTER ! <<<
Cliquer pour lire la suite
05 2015 redbulletin.com

Article suivant