lorenzo richelmy

Lorenzo Richelmy est Marco Polo

Words: Geoff Berkshire
Photo left: DON FLOOD FOR NETFLIX

L’acteur italien incarne l’explorateur dans une épopée faite de batailles navales intenses, combats haletants et rencontres torrides.

THE RED BULLETIN : C’est votre première apparition dans une série qui vous met en vedette. Comment en êtes-vous arrivé là ? 

LORENZO RICHELMY :
Mon agent m’a dit que je n’avais pas plu au directeur de casting italien ; il m’a alors demandé de faire une vidéo pour le grand patron du casting, qui est américain. Je l’ai faite avec ma petite amie qui a joué dans Kublai Khan. Pas de nouvelles pendant deux mois, je m’envole vers les États-Unis pour un festival de cinéma et, à l’aéroport de Philadelphie, j’ai un message qui me dit que je suis de l’aventure Marco Polo. L’Amérique est une terre d’opportunités ! 

Vous aviez beaucoup à apprendre, notamment l’anglais. Comment vous êtes-vous préparé ? 

J’ai eu six semaines pour ça. Le matin, c’était préparation physique pendant quatre heures. Nous avions une équipe de Chinois qui nous apprenaient le Wushu, des Japonais qui nous enseignaient l’épée et la chorégraphie des combats. Ensuite, j’avais deux heures d’équitation, une de tir à l’arc et deux heures d’Anglais. 


Comment s’est déroulé le tournage ? 

J’ai dû avoir trois jours de congé en sept mois. Il y avait 25 nationalités dans l’équipe, et j’étais le seul Italien. Ça n’a pas été facile, mais j’ai quand même vécu un rêve.

« Il y avait vingt-cinq nationalités dans l’équipe, et j’étais le seul Italien. Ça n’a pas été facile, mais j’ai quand même vécu un rêve »

Que saviez-vous sur Marco Polo avant de l’incarner ? 

Il n’a pas la dimension qu’a Napoléon pour les Français, mais il est le plus grand homme qui ait jamais vécu à Venise. Lorsque John Fusco, le créateur de la série, m’a parlé de Marco Polo, il m’a abordé comme l’aurait fait un professeur de collège. Je ne savais quasiment rien. 


Et que saviez-vous à propos de Netflix ? 

Ça n’existe pas encore en Italie. D’abord, je me suis dit : « Oh, c’est pour le web ? Et ils vont me payer et me faire aller en Malaisie juste pour ça ? » La série ne sera pas diffusée en Italie avant deux ans. Je vais pouvoir me promener peinard à Rome et jouer la star en Chine ! Je vais pouvoir faire comme Bill Murray dans Lost in Translation et faire des pubs pour des liqueurs à Tokyo. C’est ça, mon programme. 
 

La série Marco Polo créée par John Fusco disponible à partir du 12 décembre sur Netflix.

Cliquer pour lire la suite
1 2015 The Red Bulletin

Article suivant