Macklemore

Macklemore : « Osez faire des erreurs ! »

Texte : Florian Obkircher
Photo : Sarah Mccolgan

Selon le rappeur américain, le perfectionnisme nuit à la créativité et nous fait douter. Solution ? S’engager dans le caritatif.

THE RED BULLETIN : Les perfectionnistes sont les héros des temps modernes. Dans notre société, il est de bon ton de tendre vers la perfection. Vous n’êtes pas de cet avis.

MACKLEMORE : C’est dans notre nature de vouloir tirer le meilleur de soi-même. Mais cette ambition a un revers. Le perfectionnisme peut pénaliser notre créativité. 
 

Votre tube international Thrift Shop sorti en 2012 (quatre Grammy Awards, dix millions d’exemplaires aux USA, ndlr) est donc l’effet… dans une certaine mesure, d’un hasard ?

Comprenez-moi bien : la question est de savoir jusqu’où peut-on aller dans la recherche de la perfection. Car celle-ci mène souvent au doute. Je vous donne un exemple personnel : en tant que musicien professionnel, il m’arrive de ne pas pouvoir composer une chanson telle que je l’entends dans ma tête. C’est extrêmement frustrant. Et du coup, je n’essaie pas de concrétiser certaines idées. Par peur de me décevoir, ou plutôt de décevoir mes attentes de perfectionniste.

© Ryan Lewis // YouTube

Que faites-vous alors ?

Me rappeler que la perfection n’est pas une obligation. Que les défauts sont inhérents à l’être humain et à l’art. Dans la musique, la technologie permet de corriger la fausseté d’un ton. Je suis contre. Car vous devenez remplaçable. Faites au contraire des erreurs et admettez-les ! 

Votre pensée peut-elle s’appliquer à d’autres jobs ?

« Ne craignez pas la perfection, vous ne l’atteindrez de toute façon jamais. » Si vous suivez cette citation de -Salvador Dalí, cela fonctionne très bien. Libérez-vous du perfectionnisme, quelque soit votre métier. C’est seulement lorsque vous aurez réalisé qu’il n’y a pas uniquement un seul bon chemin qui vous mène à votre objectif, que vous pourrez donner libre cours à vos idées sans vous compliquer l’existence. 

Keys... Photo: @zoerainphoto

A post shared by Ben Haggerty (@macklemore) on

C’est possible. Cependant, lorsqu’un médecin me soigne, j’attends de lui qu’il ait quelque peu une approche perfectionniste.  

En parlant de médecine : saviez-vous que le perfectionnisme est la première cause de dépression ? Celui ou celle qui supporte mal cette pression omniprésente liée aux attentes se sent en échec – et la maladie s’installe. Si vous voyez que vous tombez dans ce cercle vicieux, faites tout de suite le vide.

« Si vous voyez que vous tombez dans ce cercle vicieux, faites tout de suite le vide. »
Macklemore, 32 ans

Comment ?

Prenez des vacances, éteignez votre téléphone portable. Passez du temps avec votre famille, vos amis ou voisins. Proposez votre aide à ceux qui en ont besoin. Lorsque nous doutons de nous-mêmes, le travail caritatif nous aide. Il nous donne une nouvelle perspective. Travaillez une journée à la soupe populaire et vos problèmes vous paraîtront bien plus faciles à gérer.

Cliquer pour lire la suite
03 2016 The Red Bulletin

Article suivant