Film: Bleed For This

Miles Teller, king du ring sous les traits de Vinny Paz 

Texte : James Luxford
Photo : Open road films

Miles Teller incarne le boxeur Vinny Paz dans le biopic Bleed For This. Son coach Darrel Foster nous raconte sa transformation.

THE RED BULLETIN : Quelle est la clé pour créer une scène de boxe crédible ?

DARRELL FOSTER : Je prépare les acteurs comme des boxeurs pros. Quand arrive le tournage, ils sont fin prêts et confiants. Si le réalisateur altère la chorégraphie des combats au moment de la tourner, les acteurs peuvent s’adapter et réaliser des scènes crédibles même au pied levé, grâce à leur parfaite maîtrise des enchaînements.

 

D’habitude, Teller incarne des rôles d’intellos. Comment en avez-vous fait un boxeur pro ?

Je l’ai d’abord fait monter sur un ring pour qu’il s’y frotte et en prenne possession. La première chose que je lui ai dite c’est : « Tu vas devenir Vinny Pazienza. Ton attitude doit être celle d’un gars qui règne sans partage sur un ring. » Sa transformation entre le premier jour d’entraînement et le premier jour de tournage est stupéfiante.

Bleed For This, un film réalisé par Ben Younger. Sortie en France le 22 mars 2017.

© Youtube // Movieclips Trailers

Vous avez également coaché Will Smith pour le film Ali.​

« Il a intégré toutes les subtilités d’Ali et s’est mué en véritable boxeur. »


Will Smith pèse 87 kilos, et pour en faire un poids lourd, sa transformation physique devait être totale. Il a suivi l’hygiène de vie d’un boxeur pro : footing de 8 kilomètres tous les jours à 6 heures du matin suivi d’une séance intense en salle de boxe où il s’entraîne avec de vrais poids lourds. Lorsqu’est arrivé le tournage, il était capable de se mesurer à chacun d’eux. Il a intégré toutes les subtilités d’Ali et s’est mué en véritable boxeur. Il y a aussi l’aspect psychologique du boxeur, sa manière de marcher, d’utiliser ses mains, d’être en public, tout cela relève de la composition du personnage.

Training for “Bleed For This“

L’entraînement de Will Smith pour sa performance dans le film Ali.

© Darrell Foster

Pour beaucoup, Rocky est LE film de boxe par excellence. Qu’en pensez-vous ?

L’intérêt des Rocky réside dans l’histoire elle-même, l’opprimé qui surmonte toutes les adversités. Les scènes de combats sont de purs fantasmes. Elles sont tellement peu crédibles que nul n’oserait les prendre au sérieux. 

VRAIS FAUX BOXEURS

Ces trois incarnations de boxeurs ont marqué l’histoire du cinéma.

Robert De Niro, Raging Bull (1980) 
Nombreuses sont les anecdotes sur la préparation de De Niro pour le rôle de Jake LaMotta. La plus surprenante concerne sa participation à 3 vrais combats à Brooklyn remportant 2 d’entre eux avec LaMotta pour coach.

Daniel Day Lewis, The Boxer (1997) 
« C’est la meilleure interprétation de boxeur qu’il m’ait été donné de voir », assure Bob Foster. Un compliment de taille pour celui qui passe 18 mois à se préparer avec l’ex-champion poids plume Barry McGuigan.

Jake Gyllenhaal, La rage au ventre (2015)
Gyllenhaal avait déjà perdu du poids pour Nightcrawler, son rôle précédent. Il suit un régime drastique et s’entraîne avec de vrais boxeurs au gymnase de Floyd Mayweather. Résultat : une des plus impressionnantes transformations à l’écran.

Cliquer pour lire la suite
10 2016 The Red Bulletin

Article suivant