Portman

Sans hésitation !

Photo ci-contre : Getty Images 

On peut être un excellent acteur ou une brillante actrice et avoir de piètres dispositions pour les discours, comme le prouvent les personnalités suivantes.

Les trois écueils à éviter lors d’un discours de remerciements aux Oscars : les blagues, la spontanéité et le sentimentalisme. À tout prix, efforcez-vous de ne pas être ridicule ! Depuis sa prise de parole en larmes et ses 23 mercis en 1999, Gwyneth Paltrow n’a jamais plus été nommée. Même sort pour Adrien Brody : primé en 2003, il avait roulé un palot à Halle Berry surprise par cet élan salivaire. Enfin, on doit le plus long discours de remerciements à l’actrice Greer Garson : sept minutes pour son premier et dernier Oscar en 1943.

Lapidaire

Alfred Hitchcock, 1968
Le maître du suspense n’a pas cherché à surprendre son public lors de la remise de son Irving G. Thalberg Memorial Award, un prix réservé aux producteurs : « Thank you… indeed!»

Prolixe

Gwyneth Paltrow, 1999
« Je tiens à remercier l’Académie du fond du cœur… » Elle continue, en étouffant des sanglots, pendant 2 minutes 30, remerciant 23 personnes en tout : les amis, la famille, les collègues, la maison de production et encore la famille.  

Prodigue

Matthew McConaughey, 2014
Un sans-faute. Aucun faux-pas, des anecdotes et des histoires parfaitement bien amenées… un discours qui semble trop beau pour être vrai.

Irréprochable

Natalie Portman, 2011
L’actrice de Black Swan témoigne sa gratitude, alterne les remerciements, et n’oublie personne. Un dicours exemplaire ? À vous de décider…

Bonus ! La chute

Jennifer Lawrence, 2013
Quand les émotions sont trop fortes, certains ont du mal à garder les pieds sur terre. Tous les yeux étaient braqués sur elle, mais J.Law s’est relevée, l’air de rien. Les préjudices sur sa carrière sont nuls : elle a été nominée une fois de plus en 2014, et elle est pressentie pour un succès en 2016.

Cliquer pour lire la suite
02 2015 Redbulletin.com

Article suivant