Seasick Steve

« Oubliez donc les studios »

Entretien : Marcel Anders
Photos : Scott Campbell

Cet Américain est devenu populaire à 62 ans. Il y a onze ans. Avant, Steven Gene Wold aka Seasick Steve était chemineau.

THE RED BULLETIN : En 2004, votre 1er disque a fait de vous une star. Depuis, vous en avez vendu un million d’exemplaires. Votre nouvel album, très blues, Sonic Soul Surfer, a été enregistré chez vous et non dans un studio high-tech. 

SEASICK STEVE :
Il y a une tout autre raison à cela : rien ne sonne mieux que mes anciens magnétophones. Oubliez donc les studios. D’ailleurs, on produisait mieux la musique avant. Regardez les voitures. Les bagnoles des années 1950 roulent toujours. Mais croyez-vous qu’on verra encore des voitures de 1995 dans 30 ans ? Elles seront rouillées depuis un bail.


En songeant à tout ce que vous avez atteint en si peu de temps, souhaiteriez-vous avoir commencé plus tôt ? 

Personne ne devrait être connu avant 50 ans. Les managers vous disent ce que vous devez faire, ils vous promettent la lune. À 20 ans, je les aurais crus. Ils auraient fait de moi un crétin. Mieux vaut attendre. Avec l’âge, on y voit plus clair.


Le nouvel album de Seasick SteveSonic Soul Surfer, est sorti en mars.

Summertime Boy par Seasick Steve

Cliquer pour lire la suite
05 2015 The Red Bulletin

Article suivant