Ok Lou et Keight, RBMA 2015

OK Lou & Keight : les frenchies de la RBMA

Texte : Pierre-Henri Camy
Photos : Jacob Khrist

Ils furent 4 509 à postuler pour intégrer l’Academy. 61 ont été retenus, parmi lesquels deux Français : OK LOU, et KEIGHT. Suivez-les du 24 octobre au 27 novembre, durant la Red Bull Music Academy Paris.

Deux sessions de 15 jours, dédiées à 61 participants : de la création en communauté, en studio, des workshops, des conférences, des prestations live (6 scènes offertes aux participants). C’est là le cœur de la RBMA, 24h/24. La Dijonnaise OK Lou (22 ans) et Keight (19 ans, du Val d’Oise), sont les Français élus en 2015. 

Interview Flash : OK Lou

Marylou, ou OK Lou, a 22 ans. Productrice, musicienne et chanteuse, elle habite Paris. Quelques mots à propos de sa participation à la RBMA Paris.

THE RED BULLETIN : OK Lou, qui êtes-vous ?
OK LOU : Je suis une fille, je fais de la musique sur mon ordi.

ok Lou, RBMA 2015

Ok Lou, jeune Française de 22 ans à suivre de très près.


Votre musique nous transporte, où ?
Je ne sais pas, cela dépend de qui l’écoute.

Quel est le meilleur mode pour vous écouter ?
Le mode allongé.

Ce qui vous a motivée à candidater afin d’intégrer la RBMA Paris ?
Le dossier de candidature, le dossier le plus cool que j’ai eu à remplir de toute ma vie.

Pensez-vous qu’il y aura un effet avant/après RBMA Paris ?
On m’a dit que c’était le cas, mais je pense que ça dépend des gens. Pour le moment, c’est l’effet pendant qui m’intéresse.

« Dites-moi bonjour, ça devrait marcher »
Ok Lou

Pouvez-vous nous citer des artistes passés par la RBMA que vous suivez de près ?
Palms Trax et Evian Christ (nldr : participants respectivement de la RBMA Tokyo en 2014 et de la RBMA New York en 2013).

La RBMA pour OK Lou, et 60 autres participants, ce sera 15 jours d’immersion créative totale, 24h/24… comment vous préparez vous ?
J’écoute l’Américain Oneohtrix Point Never.

Si on vous croise à Paris durant la RBMA, comment vous aborder ?
Vous me dites bonjour, ça devrait marcher.


Bientôt dans la lumière : Keight

Kevin, alias Keight, a 18 ans. Ce producteur habite Ermont, dans le Val d’Oise. Il est sur le point d’intégrer la Red Bull Music Academy. Qui est-il ?

THE RED BULLETIN : Kevin, quel est votre quotidien, et qui devenez-vous quand vous passez en mode Keight ?
KEIGHT : Je suis actuellement en deuxième année de DUT, mon quotidien, c’est les études de 8h à 18h, du lundi au vendredi. J’essaie surtout de m’accorder le maximum de temps pour créer et sortir, rencontrer du monde et être là pour ceux que j’aime.  Je ne pense pas passer en mode « Keight », enfin, c’est moi.

Keight, RBMA 2015

« Ça m’intrigue vraiment de voir ce que je peux dégager en collaboration. » Keight

 En général, pour créer j’ai besoin de mon environnement ; une pièce avec peu de lumière, une fleur et de quoi faire de la musique, ensuite je rentre dans ma tête. En général, je me mets une boucle pendant plusieurs heures, je ferme les yeux et je me mets à danser. Ça peut paraître ridicule mais si je ne sens pas ce que je fais, ça ne marche pas, du coup j’essaie de m’imprégner de l’énergie du morceau.

Aujourd’hui, votre musique rayonne comment ?
Aucune idée. Enfin, mes amis et mes proches écoutent ma musique et me supportent, les retours extérieurs que j’ai pu avoir son assez ponctuels et rares mais c’est toujours plaisant de savoir que ce que l’on fait touche du monde.

Qu’est-ce que ça fait de « jouer à domicile » durant une RBMA installée à Paris ? Pression ?
C’est cool, je n’habite pas Paris, du coup c’est l’occasion de me présenter avec mon univers et de toucher des personnes qui n’ont sûrement jamais entendu ma musique. Et bien sûr que j’ai la pression, c’est impressionnant de me dire que ma première scène sera avec la RBMA, il y aura mon entourage dans la salle et ce sera un événement assez marquant pour moi je pense.

« Une pièce avec peu de lumière, une fleur et de quoi faire de la musique, ensuite je rentre dans ma tête »
Keight

Pensez-vous que vous allez plus y apprendre ou y partager ?
Les deux. J’ai déjà commencé à parler à certains étudiants de l’Academy, les premières questions que l’on se pose sont souvent sur notre matériel de musique et nos parcours, sur ce que l’on peut se montrer de nouveau. J’attends vraiment d’y être et de voir comment chaque artiste présent pourra m’influencer en terme de créativité, d’environnement et d’expression artistique, j’espère aussi en faire de même.

Un moment particulier que vous attendez de cette RBMA ?
Les sessions de studio entre étudiants, j’ai vécu très peu d’expériences de production en groupe, je produis tout seul en général et ça m’intrigue vraiment de voir ce que je peux dégager en collaboration.

La RBMA pour Keight, et 60 autres participants, ce sera 15 jours d’immersion créative totale, 24h/24… comment vous préparez vous ?
En ce moment, je prépare ma performance sur scène, ce sera un DJ set et j’essaie d’éditer chaque morceau. À côté je produis, j’espère pouvoir amener un projet personnel à l’Academy et le faire passer par le plus de personnes possible pour le faire mûrir. En ce qui concerne la vie là-bas, je suis prêt et impatient d’y être, c’est un amas d’opportunités et d’échanges, ça me laisse encore sur les fesses de savoir que je vais en faire partie.

TOUS LES SUJETS ACTUELS EN UN CLIN D’ŒIL 

> RECEVEZ LA NEWSLETTER ! <
Cliquer pour lire la suite
11 2015 The Red Bulletin

Article suivant